AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mar 1 Nov - 19:13



KYLIAN KEITH HELLINGWAY


    ÂGE : 27ans
    NATIONALITÉ : Américaine
    PROFESSION : Developpeur Web et programmeur pour une boite de communication.
    STATUT : Célibataire
    GROUPE : Criminal




« Et je n'ai même pas eu besoin de boire une seule goutte de rhum ! »
7 manies, habitudes, caractéristiques vous seront demandées dans cette seconde partie. Il faudra développer chaque point, afin que l'on puisse cerner le caractère du personnage. N'allez pas nous écrire une phrase par flèche, merci. ^^

→ Fan des Yankees de New York Mister Kylian ne rate que peu de match, en pleine saison vous le trouvez dans les gradins ou devant sa tv avec sa casquette et son gros doigt en mousse. Si si si un truc sain qui le détend on à trouvé, il n’est pas si désespéré que ça.

→ Insomniaque il dort une à deux heures par nuit, parfois plus quand la fatigue l’achève mais le jeune homme est prit de grosses crises d’angoisses lorsqu’il sombre dans le sommeil. Il évite donc de se coucher avant d’être totalement épuisé. Il passe la plupart de ces nuits a jouer a des jeux enligne commençant par Doom , Counter Strike et Half life puis à dérivé vers toutes sortes de jeux tels que Medal of Honor , Call of duty , Uncharted, GTA ou encore Assasin’s creed.

→ Prend une photo de chacune de ces victimes et la place dans son album par ordre alphabétique. Kylian garde cet album dans un petit coffre en bois qu’il enterre sous un buisson dans Central Park. Il ne conserve ainsi aucune preuve chez lui et se contente de regarder cet album à chaque fois qu’il ajoute une nouvelle photo.

→ Tout les soirs avant de « dormir » il dépose un baiser au médaillon que Kayden lui avait offert en lui demandant pardon avant de replacer l’objet sous son oreiller et vérifier que le 9MM dans sa table de chevet est bien chargé. Il soupire se tourne trois fois et s’endort sur le ventre la main sous l’oreiller en entremêlant ses doigts à la petite chainette du médaillon.

→ Le premier Dimanche de chaque mois il va couvrir la tombe de sa sœur jumelle de 19 roses rouges, il reste au cimetière pendant deux heures, qu’il fasse beau, qu’il vente ou qu’il neige il se met à genoux pose son front sur le marbre glacé et lui raconte ce qu’il à fait de son mois. Il rentre ensuite à pied chez lui prenant au passage un double café au Starbuck d’en face. Met un CD dans la chaine hifi, et programme en boucle la chanson Nothing Else Matters de Metallica, il passe sa journée sur son lit allongé sur le dos dans le noir complet ayant pris soin de couper son téléphone.

→ Il ne supporte pas les signes d’affection tels que les calins ou autre baisers tendres, il à bien du mal à tolerer toute sorte de compliments. Kylian se contente d’avoir des relations d’un soir pour ne pas laisser à l’autre le temps de s’attacher à lui. Kylian à perdu toute croyance envers la bonté humaine, il est persuadé que quelqu’un finira toujours par lui enlever l’amour qu’il donne et qu’il reçoit, il préfère donc éviter tout signe qui pourrait le faire plonger. Sa sœur n’a jamais quitté son cœur et Kayden non plus, il se contente de cette petite chaleur réchauffant son cœur pour évider de sombrer l’inhumanité d’un être cruel et froid.

→ Freeman_Black_Mesa fut son premier pseudo de pirate informatique en rapport avec Half Life son jeu video favori, Kylian changea de pseudo après avoir quitté Kayden afin de ne plus avoir de liens ou de traces avec le passé. Restant fidèl à Half Life notre cher Kylian optera pour le pseudo Nihilanth’s_Revenge, Nihilanth étant le maitre des sombres créatures extraterrestres du jeu Kylian affirme alors son côté le plus noir.

PSEUDO ? So’
ÂGE ? 25ans dans mes dents
AVATAR ? Jensen Ackles
COMMENT ES-TU ARRIVÉ(E) ICI ? C’est le démon que j’aime qui ma montré la voie de la tentation et comment résister à la tentation avec une créature de ce genre ? Un forum de ce genre ? hmmm.. j’ai cédé et je me confesse
UN COMMENTAIRE ? OOUIII euh naan en fait eeuh si bravo



Dernière édition par Kylian K. Hellingway le Mar 1 Nov - 19:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mar 1 Nov - 19:13


« Je n’ai pas peur de mourir, j’ai peur de ne pas avoir assez vécu. »


Mon ange à passé sa tête la première vers la vie qui nous attendait, ma naissance fut bercée par ses pleurs causés par l’air emplissant ses poumons. Kiara et moi sommes nées le premier du mois de Juin, une enveloppe de chaleur nous berçait cette nuit, nous promettant une longue et heureuse vie. Ça aussi c’était un leurre….

On dit que l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue. Combien de larmes ais je séchés sur le doux visage de ma Kiara parce que les autres se moquaient de ces vêtements soit disant pas assez « in » pas assez classe, pas assez tout… Ces idiots ne prenaient même pas la peine de dépasser l’enveloppe physique pour gouter au bonheur de cette petite perle. Assit dans un coin de la cour je terminais à la hâte mon exercice de mathématiques avant que la sonnerie annonce la fin de la récréation et le début de ma punition. La maitresse m’en voulait un peu ces derniers temps, je n’étais soit disant pas concentré, soit disant je m’enfoutiste, elle m’avait même envoyé voir le psychologue scolaire menaçant de nous séparer Kiara et moi, de nous placer dans une classe différente, mais ils ignoraient que personne ne serais capable de nous séparer ! Je plissais les yeux regardant les multiplications danser sur mon cahier mais un cri aigu me déchira la poitrine. Je levais les yeux pour constater avec horreur Kiara qui était tombée sur le sol, un flot de larmes glissait sur ses joues tandis que Jason riait d’elle, il venait de la pousser et de déverser une boite d’asticots sur elle.
« Kiara la vermine avec ses copines hahahaha ! » Il dansait autour d’elle bercé par les rires des autres filles de la classe. Ma main se contracta sur mon crayon de bois tandis que j’envoyais valser mon cahier sur le sol. Je marchais lentement mon crayon à la main, mon ongles déchirant la chair de ma paume, mes dents s’enfonçaient avec force dans ma lèvre inférieure. Je ne supportais pas la voir pleurer, comme si sa peine se refletait dans mon cœur, comme si la douleur était deux fois plus forte. Le regard rivé sur le visage de mon double, ma Kiara ma sœur jumelle, posais une main sur l’épaule de Jason pour le stopper dans sa danse macabre. « Qu’est ce que tu me veux l’abrutit ? » Je relevais les yeux sur Jason dont la voix avait résonné dans ma tête comme si il avait mis sa bouche dans un verre, un son sourd et étouffé que je n’avais même pas pris soin d’écouter bien trop ému par les sanglots de ma Kiara. Un sourire sadique se dessina sur mon visage lorsqu’un liquide blanc se mêla à un rouge carmin dégoulinant sur la joue de Jason. Je venais d’enfoncer d’un geste rapide mon crayon a papier dans son œil et le tournais lentement dans son orbite. Des cris horrifies se mêlaient aux hurlements de douleurs de la voix de Jason, je contemplais avec satisfaction le garçon tomber à genoux et laissais échapper d’une voix neutre et basse. « Demandes pardon à Kiara ! » Le cri de Kiara me ramena à la réalité « Kylian ARRETES ! Qu’est ce que tu as fais Kilian ? » Je levais les yeux vers la cour de récréation qui grouillait d’élèves apeurés, hurlant et pleurant des adultes. La bouche entrouverte et le visage emprunt d’étonnement je tournais la tête vers Kiara qui venait de se jeter en pleurs dans mes bras. Mes doigts serraient le tissu de sa robe tandis que je respirais son doux parfum en admirant sa chevelure dorée dansant avec le vent. « Je suis désolé Kiara, je suis si désolé … je t’aime Kiara…je t’aime tant !» Soudain deux grosses mains agrippaient mes épaules tandis que j’entendis le murmure sanglottant de ma belle « Je t’aime Kilian» Le professeur de la classe supérieur m’emmena tout droit dans le bureau du directeur m’arrachant violement à ma Kiara.

C’est à partir de ce moment que je n’eus plus le bonheur de partager ma classe, mon déjeuner, mon gouter et mes récréations et mon école avec Kiara. Ils nous avaient séparés, pour notre bien avaient ils dit. Je ne comprenais pas en quoi cette distance qui nous déchirait le cœur chaque matin était un bien pour nous. Le mercredi après midi je le passais seul à dessiner chez madame Newton, elle était plutôt sympa mais me posais tout un tas de questions étranges, ce qu’elle pouvait être cureuse celle la ! Des fois on parlait, enfin c’était surtout moi qui devait parler, des fois elle se contentait de me demander de dessiner. Un jour je lui ai même demandé « Vous n’avez pas d’enfants ? Vous mettez mes dessins sur votre frigo ? Pourquoi vous discutez avec un enfant de 7ans ? » Madame Newton sous ses airs froid se mis à rire franchement pour me répondre « Kylian je suis psychologue c’est mon métier de m’occuper de toi ! » Je n’avais pas tellement compris la réponse mais ce n’étais pas important car la fin de l’après midi s’annonçait et maman allait venir me chercher pour m’emmener voir le spectacle de danse de ma jolie Kiara.

Le centre commercial était bondé de monde, il m’avait fallu pas moins de vingt minutes pour trouver une place mettant mes nerfs à rude épreuve. J’envoyais un sms à Kiara lui indiquant que j’étais en avance et que je me promenais dans la galerie avant notre rendez vous. J’étais de mauvaise humeur car Kiara fréquentais un type, son petit ami disait elle, je ne pouvais pas supporter qu’elle me partage avec un autre mais je devais m’y faire. J’avais aussi eu des copines mais aucune n’était aussi gentille et aussi belle que ma Kiara. Je prenais un coca à emporter avant de flâner dans la galerie marchande en attendant l’heure, je devais ramener ma jolie fleur à la maison et j’espérais qu’elle ne serait pas en retard. Je décidais d’aller dehors pour fumer une cigarette derrière les conténaires d’ordures du restaurant. Le dos contre le mur décrépit, je crachais la fumée dessinant des ronds avec la fumée. La ruelle était déserte et la lumière m’empêchait de voir le bout de celle-ci. Pourtant des bruits retenerent mon attention, des respirations, des claquements de lèvres comme si deux amoureux étaient en train de se bécoter dans l’obscurité. Je laissais échapper un long soupire regardant mon téléphone et m’empressant de tirer sur ma cigarette. « Laisses toi faire… » J’entendis le murmure d’un jeune homme laissant apparaitre une grimace sur mon visage, l’idée qu’il tente de faire ce genres de choses dans un endroit si crasseux me répugnait. Je posais ma main sur la barre de fer qui faisait office de poignée à la porte menant à la galerie marchande. Je poussais la porte pour retourner à l’intérieur mais un frisson roula le long de mon dos contractant tout mes muscles lorsque j’entendis le cri etouffé de Kiara « Mike Laches moi… je je veux pas…. » Mon cœur eut un raté et ma respiration devint bruyante, je me mis à courir dans le noir en direction des plaintes de ma sœur. Me stoppant dans ma course je restais paralysé lorsque je vis la silhouette du jeune homme enfoncer avec violence son poing sur la mâchoire de ma sœur, le choc avait du être rude et sa lèvre en avait souffert laissant échapper un filet de sang. « LACHES LA ! » Hurlais je comme pour débloquer mon corps raidit par la douleur de ces muscles contractés. Le jeune homme se tourna vers moi et lâcha ma sœur avançant sur moi comme un prédateur. « T’es qui toi pour me donner des ordres ? » Je fronçais les sourcils et attrapais l’homme à la gorge. Un sanglot me secoua la cœur Kiara accouru vers moi pour glisser ses mains autour de ma taille « Kylian je t’en supplies lâches le… je ..je .je l’aime Kylian….arrêtes s’il te plait ! » Je desserais mes mains de la gorge de Mike pour me tourner vers Keira le cœur brisé. Ma lèvres tremblait et ma vision devint floue « mais mais mais Kiara…je » mes mains se posaient sur ses joues tandis que des larmes roulaient le long de mes joues. Le visage de Keira se rempli tout à coup de terreur, une peur que je n’eus pas le temps de comprendre. Elle me poussa violement sur le côté en hurlant « NOOOOOOOOOOON » Un coup de feu retentit et le corps de Keira s’effondra sur le sol. Mike se mit à paniquer, la balle qui m’était destinée avait heurté la poitrine de ma sœur. Je ne me préoccupais pas de ce monstre et me mis à genoux sr le sol pour poser la tête de ma sœur sur ses genoux. Son visage se tordait de douleurs, sa respiration haletante état ponctuée par des gémissements, mes doigts caressaient son visage tandis que je découvrais avec horreur une tache rouge s’élargir sur sa poitrine. Les mains tremblantes je composais le 911 pour avertir les secours après avoir raccroché je paniquais sur les paupières papillonnantes de Kiara. « Kiara….Kiara ? Tu m’entends ? ça va aller mon ange les secours vont arriver… » Sa main se leva vers mon visage pour venir effleurer ma joue du bout des doigts « Ky..ky..Kylian…j..j’ai froid… » J’ôtais ma veste pour la recouvrir en frictionnant ses épaules, les larmes giflaient avec violence mon visage tandis que je couvrais son front de baisers. « Aller tu es forte Kiara… rappelles toi ils ne seront pas capable de nous séparer ! » Kiara poussa un petit soupire en posant une main sur sa poitrine, l’autre vint se loger dans la mienne. « Je t’…ai..me..kyl..ian.. » Ses paupières se fermaient et sa respiration devenait de plus en plus faible. Mes pleurs se mêlaient aux sirènes et à l’agitation autour de moi, on me dégagea du passage pour placer Kiara sur un brancard. Mais le silence s’empara de moi lorsque l’on recouvrit son visage avec un drap blanc. J’avais 19 ans quand je suis mort, elle avait 19 ans quand elle m’a laissé seul sur cette terre.

Il me fallu quatre mois pour retrouver l’usage de la parole, quatorze pour arrêter de rêver que j’avais reçu la balle dans mon propre cœur, deux ans pour réaliser que l’être humain ne méritait aucune compassion, trois ans pour m’apercevoir que je ne pourrais jamais aimer une autre femme qu’elle et quatre pour enfin comprendre que j’aurais du mourir à sa place et que mes parents étaient du même avis. J’avais toujours été une source à problèmes et après être sortit de mon état léthargique provoqué par la mort de ma sœur jumelle je devins une autre personne. Hautain, prétentieux, violent, avide de pouvoir et de vengeance. Elle n’avait pas mérité ça et je comptais le faire payer à la terre entière. Je commençais par me trouver un petit job et un appartement pour payer mes factures et fuir la pression du cocon familial devenu un véritable enfer. Je passais mes nuits à jouer à des jeux violents en ligne, mes week-end à m’exploser la tronche à ne plus savoir mon propre prénom et baiser tout ce que je trouvais, des hommes ou des femmes peu importe, j’arrondissais mes fins de mois en piratant des comptes bancaires ou m’adonnant aux joies d’escroqueries informatiques en tout genre. Jusqu’au jour ou une personne sembla calmer l’animal sauvage que j’étais devenu.
Les aventures du week-end, les différentes tâches au boulot ne me suffisaient pas à changer mes semaines et mes mois, j’avais l’impression que ma vie était restée en boucle sur une chanson triste et dérythmée. Mais un jour… le réseau informatique de la boite fut bloqué, mon téléphone sonnait en permanence et je pouvais voir une foule d’employés se précipiter à mon bureau. Le directeur c’était même déplacé en personne pour me supplier de sauvegarder les dossiers de comptabilité et autres contrats. Comme si il ne savait pas à qui il avait à faire. J’étais Kylian quoi ! Je comptais bien lui montrer qui j’étais, le dieu de l’informatique c’était moi hein non mais oh ! Et ce petit inconscient qui avait fait douter mon patron sur mes capacités allait me le payer cher. Cinq jour de combat passionnant, jamais de toute ma vie je n’ai trouvé pareil vicieux, jamais je n’ai trouvé un petit con qui savais déjouer mes coups les plus bas, je n’avais qu’une envie qu’il continue, jamais mon job n’avais été aussi amusant. Mais lorsque mon patron perdit patience je du stopper ce petit manège au risque de perdre mon week end et éventuellement mon emploi. Pourtant une petite flamme au fond de moi glissait sur mes entrailles me hurlant de continuer encore.
Après trois cafés et six cigarettes je tentais le coup du siècle : garder contact avec cet adversaire de taille. C’était plutôt un gros risque et je pouvais certainement me faire avoir, mais peut importe cette semaine était devenue une obsession et je comptais bien pimenter un peu ma vie pour une fois. J’envoyais donc un Spam sur son PC sachant qu’un type de son niveau le débloquerait en quelques minutes le temps qu’il puisse lire ceci :
Citation :
"Si je gagne un verre tu gagnes le droit de garder ton pc en vie... Pas de perdant dans l’histoire un adversaire de choc ça se félicite. K."
La réponse ne tarda pas à venir m’arrachant un rire amer :
Citation :
" Qu'est-ce qui me dit que c'est pas un piège ? Tu es vicieux virtuellement, tu dois l'être IRL. K. "
Je ne pouvais pas me permettre de laisser filer ce petit génie sauvage et je savais que le seul moyen d’avoir raison de lui serait la provocation :
Citation :
"Si tu n'aimes pas les risques je ne vois pas pourquoi tu te la joues pirate de l'air. Te donner un côté rebel? Hmm tu n'iras pas loin mon cher K!"
Réponse à point nommé qui servit de traité de paix, me donna le droit à mon week end et m’évitait tout un tas d’ennuis avec mon boulot :
Citation :
" Okay, Mclaren Coffee, 19h, samedi. Sois pas en retard, j'ai tendance à être volatile "
Je confirmais donc le rendez vous en lui précisant comment il pourrait me repérer :
Citation :
« Parfait j’aurais même le temps de me faire un p’tit billard tu sauras ou me trouver. »


Ce samedi était gris et pourtant je pouvais voir le soleil percer les nuages, ma soirée s’annonçait différente, ce n’étais pas un rencard, ce n’étais pas non plus une tentative pour sauter quelqu’un c’était tout simplement un moment excitant. J’allais rencontrer la personne qui avait obsedé mon esprit toute cette semaine, la personne qui avait fait de mon temps une priorité pour elle. Je ne savais même pas ce que j’allais faire ou dire, je savais juste que je voulais en savoir plus sur ce mystère capable de me contrer, peut être ferait il un bon partenaire de jeux en lignes qui sait ? 18H20 j’arrivais au bar et commandais une pinte de bière avant d’aller m’installer au billard, me lançant ainsi dans une partie sans réelle conviction, je n’avais qu’une hâte rencontrer mon adversaire de la semaine. Je commandais ma seconde bière à 18h55, un coup d’œil rapide à ma montre et je replaçais le triangle sur la table quand une voix douce m’interpella : « salut beau gosse, mes copines et moi on voudrait savoir si tu voudrais nous apprendre à jouer » Je posais mon regard sur la main de la jeune femme avant de relever les yeux sur son visage, tenue provocatrice, bonne couche de maquillage couvrant son visage enfantin. Je pris appui sur ma canne en la regardant avec un sourire en coin. « Désolé ma belle, ce soir j’ai d’autres plans mais une autre fois peut être ! » Un sourire idiot orna mon visage lorsque je la vis se décomposer et tourner les talons, elle devait certainement avoir un peu trop l’habitude de se croire irresistible. J’adressais un bref salut de la main et un clin d’œil à ses copines avant de secouer la tête de gauche à droite en ricanant, mais mon sourire s’effaça bien vite lorsqu’ apparu dans mon champs de vision un homme, grand fin, musculature élancée, un visage doux et un regard intense. Je fronçais les sourcils lorsqu’il s’avança vers moi. Ne me dites pas que c’est lui ? Je n’étais même pas sur qu’il viendrait et je ne m’attendais pas à voir un homme comme ça, mais qu’est ce qu’un beau mâle comme ça foutais derrière un pc ? J’avais peut être trop imaginé le stéreotype du petit geek boutonneux et binoclar. Enfin ce n’était peut être pas lui, je devais en avoir le cœur net. Je fis tourner ma canne entre mes mains en penchant la tête sur le côté lorsqu’il arriva à mon niveau. Je remontais mes manches de ma chemise tentant d’ignorer cette boule qui pesait sur mon estomac : « Voyons voir ce que le vent nous amène ! Dites moi jeune homme, connaissez vous les oiseaux rares appelés Keylogger ? » Un sourire en coin se dessina sur mon visage tandis que mon regard ne se gêna pas pour admirer le morceau qui se trouvait devant moi, pourvu que ce soit lui ! Je relevais mon regard vers ces lèvres qui me laissaient enfin découvrir le son de sa voix « équipement ou un logiciel qui espionne électroniquement l'utilisateur d'un ordinateur. Les Keylogger peuvent êtres légitimes ou malveillants, bien souvent considérés comme des malware. Dans tous les cas, il peut enregistrer les touches saisies au clavier, réaliser des captures d'écran, lister les actions de l'utilisateur et les applications actives, puis transmettre régulièrement les informations obtenues à l'individu mal intentionné, via un réseau ou des ondes électromagnétiques. Les enregistreurs de frappes malveillants intègrent généralement des technologies de dissimulation de l'activité, afin d'empêcher la découverte manuelle ou par un logiciel antivirus de leurs activités. De par leurs caractéristiques, ils peuvent être catégorisés comme des chevaux de Troie ou des logiciels espions. » Un frisson roula le long de ma colonne vertébrale tandis que je me mordais la lèvre inférieure dévorant mon adversaire du regard. C’était lui, aucun doute possible, non seulement il était doué mais il était canon ! Je ne devais pas perdre la face devant ce petit génie au risque de me faire dévorer tout cru. Je ne me souvenais même pas avoir connu quelqu’un qui m’avait fait autant d’effet en si peu de temps. Après un soupire de soulagement et un sourire en coin j’ajoutais « Ravi de mettre un visage sur ce petit génie qui m’a fait m’arracher les cheveux ! » Je posais mon regard sur le billard avant de reporter mon attention sur cet homme et lui tendre la main « Kylian enchanté… hmm… tu vas enlever ta veste ou tu comptes te barrer en courant ? Tu me dois un verre je te rappelle ! Et puis si un billard te tentes… ou…autre chose…. » Je lui adressais un clin d’œil avant d’échanger ma canne contre ma bière.

Le petit génie semblait si mal à l’aise que ce contraste entre ses agissements derrière un pc et dans la vie reelle devenait un paradoxe fascinant. Je tentais de le garder pour moi cette soirée en le lançant sur des sujets qui le rendaient bien moins sauvage : jeux vidéo, informatique, développement de programmes. Jamais quelqu’un ne m’avait autant résisté que lui et le jeu en devenait d’autant plus excitant. Je l’appâtais donc avec ses sujets favoris pour faire de lui le miens. Mais qui aurait pu penser qu’une fois avoir réussis à le posséder j’aurais eu envie de le garder ? Personne et surtout pas moi, j’avais bien trop l’habitude de partir après avoir eu ce que je voulais. Mais ce travail d’acharné sur sa personne m’avait fait m’attacher à lui et me transforma même en un homme que je ne connaissais pas : doux attentionné, patient, tolérant et même amoureux. Et oui je lui avais laissé ouvert le passage de mon cœur sans même avoir peur, comment cela était il possible ? Nous avions même emménagé ensemble et sa présence dans mon intimité était un réconfort, moi qui avait toujours cru que ce genre de choses deviendrait une intrusion forcée il faut croire que je m’étais trompé. Kayden avait réussit à gagner le Kylian qui se cachait du monde. Mais au bout d’un an et demi je commençais à remarquer certains points qui me déplaisaient chez lui, il se mettait en danger avec des magouilles et je ne pouvais pas supporter cela. Lorsque je m’apercevais que des disputes étaient inutiles je décidais de faire la pire chose jamais réalisée dans toute mon existance. Kayden ne laisserait pas sa sœur, il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour la rendre heureuse, ça je pouvais le comprendre mieux que n’importe qui, mais je devais trouver un moyen de le protéger de tout ça. Il n’avait pas le droit de s’embarquer dans de telles histoires, il n’avait pas le droit de me quitter, de quitter ce monde…. Je ferais n’importe quoi pour le protéger…. Et j’ai fais n’importe quoi.


Il me restait environ un quart d’heure avant que Kayden ne rentre à la maison, je venais d’effacer tout les dossiers de mon disque dur, vidé toute trace de mon existance en tant que Freeman_Black_Mesa , je m’emparais de mon téléphone les mains tremblantes et les larmes aux yeux. Il me restait à peine dix minutes, je composais le numéro de la police et posais mon front sur la vitre du salon en regardant dehors. Des larmes roulaient sur mes joues lorsque j’annonçais à l’agent de police au bout du fil : « Bonjour, je m’appelle Kylian Hellingway, je…je…crois que mon petit ami baigne dans des affaires louches, j’ai fouillé son PC et euh…. solid snake ça vous dit quelque chose ? Hmm…oui je vois… euh je…ok… ce soir…oui il sera la… » La main tremblante je raccrochais et jetais mon téléphone sur le canapé, une boule se formait dans ma gorge tandis que mon cœur battait à tout rompre, le feu dans mes poumons m’empêchait de respirer correctement et j’eus un vertige lorsque j’entendis la clef dans la serrure. Je me retournais vers la porte qui s’ouvrait. Kayden entra et s’approcha de moi : « Hey t’as pas l’air dans ton assiette ! » Euh non pas vraiment. Je suis un enfoiré de première qui vient de te balancer aux flics et je vais surement le regretter toute ma vie. Mais encore une des nombreuses choses que je n’assume pas ! Je ne répondis rien et me jetais dans ses bras manquant presque de l’étouffer tellement je le serrais fort. Je m’emparais de ses lèvres avec fougue afin d’éviter toute question, je regrettais déjà ce que je venais de faire et ce à la minute ou j’avais raccroché. Mais c’était trop tard, la police arriverait probablement d’ici une heure ou deux. Je le poussais sur le canapé le forçant à s’assoir et me plaçais à califourchon sur ses genoux, je collais mon front au sien et fermais les yeux en prenant une profonde inspiration. Mes mains encadraient son visage tandis que je caressais ses joues du bout des doigts : « Tu…tu…sais que je t’aime… hein Kayden ? » Je couvrais son visage de baisers avant de le faire basculer sur le canapé. Je savais que le temps que la police ait une commission rogatoire et se pointe ici, j’avais le temps pour lui faire des aurevoir digne de ce nom en évitant toute question, en enlevant tout doute de sa tête sur la force de mon amour pour lui. J’aurais peut être du opter pour la fuite ou effacer toute trace…mais il fallait croire que j’étais bien trop stupide pour ça, je voulais le protéger et si il fallait que je le brise pour le garder en vie je le ferais. Je lui offrais donc un souvenir inoubliable du nous prenant soin de profiter de lui un maximum. Nous étions sous la douche lorsque la sonnette retentit. Mon cœur eut un sursaut tandis que j’enroulais à la hâte une serviette autour de ma taille. Kayden arrêta la douche et fit de même, j’entrouvrais la bouche lorsque j’entendis tambouriner à la porte avec violence « POLICE OUVREZ ! Nous avons une commission rogatoire alors nous vous conseillons de coopérer ! » J’avalais ma salive avec difficulté avant de serrer le poignet de Kayden avec force et murmurer contre ses lèvres « Laisses j’y vais… tout va bien se passer je te le promet… je…t’aime » Tout se passera bien ? Mais putain j’étais la pire des sous merde moi ! Comment je pouvais lui sortir ça moi ? Un gout amer remonta le long de ma gorge pour caresser mes lèvres tandis que je lâchais Kayden pour aller ouvrir. Je restais immobile le teint livide lorsque les policiers entraient dans notre appartement, la bouche entrouverte je les regardais s’emparer de l’ordinateur de Kayden et du miens, ils retournaient notre appartement et plaquaient avec violence Kayden contre le mur pour lui passer les menottes. On me stoppa lorsque je tentais de m’approcher de lui, son regard croisa le miens lorsque la police me l’arracha me laissant seul avec ma culpabilité et mon desespoir. « Kayden Shayne Gray, vous êtes en état d’arrestation pour vol et piratage de données informatique, vous avez le droit de garder le silence, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous, vous avez le droit d’appeler un avocat ou si vos n’en avez pas les moyens un avocat vous sera commis d’office. » Les lèvres tremblantes et les larmes giflant mon visage je fixais Kayden laissant échapper un murmure de desespoir « K..ay…den… »


Voila comment Kayden fut condamné à cinq ans de prison ferme, voila comment j’avais prolongé sa vie de cinq petites années, voila comment j’avais ruiné notre couple. Rongé par les remords je demandais une visite au parloir pour tout lui avouer. J’ai bien tenté de lui expliquer les raisons mais il n’a pas voulu les entendre, ni même accepter mes excuses, voila comment Kayden m’a rayé de sa vie. Je rentrais directement chez moi et m’absentais de mon travail pendant une semaine, une semaine qui me servis à faire le deuil de Kayden dans ma vie. J’emballais tout le contenu de nos affaires dans des cartons séparés, je ne gardais qu’une seule chose de lui : le pendentif qu’il m’avait offert. Je revendais tout le mobilier, quand aux cartons contenant ses affaires je chargeais ma voiture et emmenais le tout chez sa mère. Il me fallu une vingtaine de minutes à attendre devant la maison pour me donner le courage de sortir. J’ouvrais mon coffre en soupirant et essuyais une larme d’un revers de la main, lorsqu’une voix douce retentit : « Kylian ! » Je me retournais juste à temps pour accueillir Kendall dans mes bras. Je me raidis sentant la petite sœur de Kayden s’agripper à moi en sanglottant. Après avoir caressé son dos et déposé un baiser sur le haut de son crâne , je lui répondis d’une voix rauque « Je…euh….Kendall…rentres chez toi avant…de..d’attraper froid…je..euh.. » Elle releva ses yeux doux sur moi alors je m’emparais de son visage pour essuyer ses larmes « Calmes toi s’il te plait… Je eeuh…rapporte les affaires de…euh…je vais déménager » Hmm comme putain de gros con lâche ? Comment pouvais je dire ça à la petite sœur de Kayden ? Celle qu’il aimait tant, celle qui était atteinte d’une leucémie, celle qui vivait seule avec sa mère dépressive et alcoolique, celle que j’avais laissée seule en envoyant son unique repère en prison… J’étais définitivement le plus gros enfoiré de la planète ! Les mains de Kendall agrippèrent le tissus de ma chemise a force tandis qu’elle me fixait les yeux trempés de larmes. « Tu..tu..t’en vas ? Non Kylian…non…je ten supplies Kylian…ne t’en vas pas…me..me laisse pas avec maman…Kylian…s’il te plait…il me reste plus que toi… » J’avalais difficilement ma salive et levais les yeux vers le ciel gris pour tenter de ravaler mes larmes. Qu’avais je fais ? Je secouais la tête de gauche à droite en mordant ma lèvre inférieure avant de reposer mon regard sur Kendall. Je posais mes mains sur ses épaules en soupirant « Je…euh..suis désolé..euh… » Je détournais le regard un instant en glissant une main sur ma nuque avant de donner un violent coup de pied dans ma roue de voiture, faisant redoubler les sanglots de Kendall. J’aurais voulu me boucher les oreilles et fermer les yeux pour ne pas entendre ses pleurs qui me déchiraient le cœur. Je passais mes mains sur mon visage en soupirant avant d’ouvrir le coffre et lancer d’une voix autoritaire : « KENDALL RENTRES !!! » La main de la jeune fille fragile s’abattit avec force sur mon visage, je restais immobile sous le choc, elle rentra en courant dans la maison. Après une profonde inspiration je ramenais un à un les cartons à l’intérieur. Lorsque je posais le dernier carton sur les autres je relevais mon regard sur la maison et constatais avec horreur l’état de la maison. Je posais mes mains sur mon crâne tournant sur moi-même et errant à travers les pièces comme une âme en peine. Comment pouvait elle laisser sa fille vivre la dedans ? Comment Kendall pouvait elle gérer sa maladie, la maison, sa mère et le départ de son frère à elle toute seule ? Impossible je n’en croyais pas mes yeux ! Elle ne pouvait pas et si je la laissais s’affaiblir et se tuer à la tâche toute seule, Kayden ne le supporterais pas à sa sortie. Je secouais la tête de gauche à droite et montais les marches le cœur lourd. Je frappais à la porte de la chambre de Kendall, elle me dit d’entrer entre deux sanglots. Je me laissais tomber sur son lit recueillant sa tête sur mes genoux. « Ecoutes euh… je… vais t’aider…euh…je ne pars pas loin…allez arrêtes de pleurer s’il te plait…tu sais que t’es bien plus jolie quand tu souris…je viendrais te voir aussi souvent que je pourrais … et euh… tiens tu vas prendre mon numéro et tu pourras m’appeler quand tu le souhaites… » Je caressais les joues de la jeune fille qui se redressais pour me serrer dans ses bras. « Mais à une condition…. Ce sera notre petit secret à nous deux ok ? »
Kendall accepta évidemment, je passais le reste de la journée avec elle et rangeais les cartons de Kayden dans son ancienne chambre. Sa mère n’était pas sortie de sa chambre probablement assommée par les cachets et l’alcool, je m’occupais de faire à manger à Kendall, l’accompagnait dans son diner avant de quitter la maison à la nuit tombée. Je repris le volant les yeux humides et l’esprit ailleurs si bien que je ne remarquais pas la voiture qui me suivit jusqu’à chez moi. Je rentrais dans mon appartement presque vide, il ne restait plus que le canapé et des tas de cartons en vrac.


Une semaine plus tard je venais de finir d’emménager dans un appartement vierge de tout souvenir, mais mon cœur et mon esprit restaient rongés par les souvenirs, la douleur et la culpabilité. Je me raccrochais à Kendall comme si elle était mon seul point d’ancrage avec la réalité, ma mission n’était pas terminée, je devais prendre soin de ce que Kayden avait de plus précieux : sa petite sœur. Les semaines passaient et je devais recommencer mon buisness sous un autre pseudo afin d’avoir un peu d’argent pour aider Kendall. J’étais épuisé moralement et physiquement si bien qu’un soir je tombais de sommeil sur le canapé. Un bruit léger me réveilla en sursaut, je me redressais sur le canapé plissant les yeux dans l’obscurité, je ne me souvenais pas avoir éteint la lumière. Le son de la télévision était un peu trop fort à mon gout, je passais une main sur mon front humide avant d’éteindre la télévision. D’un pas lent je me dirigeais vers ma chambre mais un coup violent sur la tête me fit tomber lourdement sur le sol… et puis le noir complet… Quelque chose giflait mon visage avec force tandis que je pouvais sentir un liquide chaud s’écouler de mon nez. Je peinais à ouvrir mes paupières si lourdes, ma vision était trouble et mon crâne état si douloureux. Lorsque je tentais de porter ma main sur mon visage je m’aperçu que quelque chose me retenais immobile. Une voix sourde semblait prendre de plus d’ampleur : « Tu te réveilles connard ? Allo la terre il y a quelqu’un ? » Je fermais les yeux pour les rouvrir et constater que j’étais attaché sur une chaise, dans une sorte d’entrepot désaffecté, trois hommes se trouvaient face à moi, je ne les connaissais pas et ils étaient armés. Etais je en train de rêver ? « Eh bien, Nihilanth’s_Revenge ça fais un peu dur pour une lavette de ton genre, je devrais peut être t’appeler Kylian ! » Je secouais mes mains pour tenter de me dégager mais c’était impossible, la respiration haletante et le cœur qui tambourinait dans ma poitrine sous l’effet de la panique je fixais ses hommes avec un regard noir. « Qui êtes vous ? Qu’est ce que vous me voulez ? Ou on est la ? » La crosse du pistolet de l’homme du milieu s’abattit violement sur ma mâchoire m’arrachant un cri de douleur se mêlant avec le rire sadique du troisième homme. « C’est nous qui posons les questions ici, toi tu te contentes d’écouter est ce que c’est clair ? » Je relevais la tête vers l’’homme qui se penchais sur moi, je pouvais sentir le froid du canon de son arme posé sur ma tempe tandis qu’il reprit la parole. « Maintenant que t’as merdé mec tu vas payer ce que tu nous dois, ton p’tit copain en prison ne vaut plus rien pour nous, alors tu vas être bien sage et lui et sa petite famille resterons en vie. Tu m’entends Kylian ? » J’écarquillais les yeux et hochais mollement la tête en laissant échapper d’une petite voix « Ne lui... ne leur faites pas de mal… » La main de l’homme serra ma gorge avec force me laissant à peine le passage pour laisser passer un peu d’air afin d’alimenter mes poumons. « Si tu fais ce qu’on te dit et que tu n’essaies ni de nous entuber ni de faire ton malin tout se passera bien pour eux ! »

Voila comment je devins Nihilanth’s_Revenge le nettoyeur, j’étais tombé contre ma volonté dans un engrenage dont je ne savais pas comment m’échapper. Je ne devais pas mourir pour Kayden, je devais continuer à m’occuper de sa sœur, je ne pouvais pas me permettre de finir en prison en allant tout raconter à la police. Alors je me contentais de suivre les ordres de ces hommes, après un entrainement approfondit des armes et techniques de combat je devenais un bon petit soldat. L’argent gagné par mon boulot de jour servait à payer mon loyer et les charges quand à l’argent sale il me permit de financer les frais de soin de Kendall ainsi qu’une femme pour s’occuper des tâches ménagères. Quant à moi j’occupais la plupart de mes nuits à « nettoyer » les éléments nuisant aux hommes qui m’avaient engagé. Je détournais les systèmes informatiques, vidait des disques durs, piratait des ordinateurs à distance et je goutais au sang me débarrassant de tout élément gênant. Je n’avais pas à me soucier des corps un autre service de ce groupe s’occupais de ça après mon passage, moi je me contentais de « nettoyer ». Plus les missions étaient importantes plus je touchais gros et je ne tardais pas à entendre parler de moi dans le milieu. The Cleaner était apparemment craint par les gens qui trainaient dans le buisness douteux, heureusement pour moi personne connaissais mon visage, seulement ce surnom faisant trembler de peur.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryder J. Ethans

M E S S A G E S : 136
C O P Y R I G H T : <c>Lo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mar 1 Nov - 21:55

Ah ben ça c'est du roman ! Je dois t'avouer que la, j'ai la flemme de tout lire tellement ton histoire est longue ! XD

En tous cas, bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mar 1 Nov - 21:58

me suis une poco lachée pour le coup toutes mes excuses mdr
si l'envie te prend de lire je te conseils d'éviter de faire ça en mangeant Siffle

et merchiiii Mimi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ryder J. Ethans

M E S S A G E S : 136
C O P Y R I G H T : <c>Lo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mar 1 Nov - 22:36

Lol merci du conseil ! J'y songerai ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jules M. Keppner

M E S S A G E S : 253
C O P Y R I G H T : sil

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mar 1 Nov - 22:44

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuue !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://undercover.frbb.net
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mar 1 Nov - 22:57

de riiieeen

eet Merciii brunnette chexyyy Mimi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules M. Keppner

M E S S A G E S : 253
C O P Y R I G H T : sil

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mer 2 Nov - 16:18

Votre mission, monsieur Kylian K. Hellingway, si vous décidez de l'accepter, sera d'intégrer au mieux Undercover. Pour cela n'hésitez pas à faire un tour dans le flood. Les autres membres se feront une joie de vous briefer. Mais surtout, n'oubliez pas de vous enregistrer sur le réseau. Les contacts sont importants de nos jours ; c'est pourquoi nous mettons nos équipements à votre disposition : portables, ordinateurs, papier et encre... Si vous avez la moindre question, veillez contacter l'administration. Le monde s'offre à vous désormais, tendez la main et saisissez-le !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://undercover.frbb.net
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mer 2 Nov - 16:23

houhouhouhou Mimi merciiiiii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jules M. Keppner

M E S S A G E S : 253
C O P Y R I G H T : sil

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mer 2 Nov - 16:25

De rien ! Game

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://undercover.frbb.net
avatar
Alec J. Donovan

M E S S A G E S : 162
C O P Y R I G H T : Lillix

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mer 2 Nov - 16:57

Bienvenue Kylian ! Désolé j'étais en trajet toute la journée j'ai pas pu te la souhaiter comme il se doit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mer 2 Nov - 17:07

huhu merciiii mister Alec ou devrais je dire Ugo ou Nate
/OUT/

Fire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Alec J. Donovan

M E S S A G E S : 162
C O P Y R I G H T : Lillix

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mer 2 Nov - 17:10

Mdr Dario, alors ,comme ça on se rappelle le bon vieux temps ? ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   Mer 2 Nov - 17:14

huhuhu ooouuiiii Mimi
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kylian i'm a damn bad bad boy [FINISH]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undercover ::  :: Dossiers de recrutement :: You're failed !-