AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Liam H. Chang

M E S S A G E S : 22
C O P Y R I G H T : KoKo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 27 Déc - 0:11



Chang, Liam Harley


    ÂGE : 21 ans
    NATIONALITÉ : coréenne/américaine
    PROFESSION : Serveuse dans un resto-bar et hacker.
    STATUT : Célibataire
    GROUPE : Conspiracy Theorists


« Et je n'ai même pas eu besoin de boire une seule goutte de rhum ! »

«Tu vas te bousiller la vie à force de fumer toute ces cigarettes.» «Mais arrête de me faire la morale, tu veux bien ? Je suis plus une enfant. Et puis, tu fumes autant que moi !» Vous l'aurez compris, Liam est une fumeuse. Une vrai de vrai ! Elle a commencé à s'intoxiquer les poumons il y a environ six ans et, depuis, elle ne s'arrête plus. Oh. Elle a bien essayé d'arrêter, sans grand succès. Dès qu'un événement la stresse, elle sortira une cigarette de son paquet ainsi qu'un briquet, l'allumera et la fumera, peut importe l'endroit où elle se trouve, ce qui lui attire bien des problèmes.

«안녕하세요! 제 이름이 Liam 입니다. » « Mais qu'est-ce que tu viens d'me dire là ? » La jeune femme parle couramment le coréen. C'est sa mère qui lui apprit la langue et bien qu'elle ne l'utilise plus autant, cela peut toujours servir ! Malgré tout, il lui arrive quelques fois de ne pas faire la transition, ce qui peut donner un heureux mélange. Un peu comme ça: « Oh merde, je vais vous apporter une autre bière. 미안해 ! 미안해 ! » Pas facile de comprendre pour ceux qui ne connaissent pas la langue. Certains lui ont dit qu'ils trouvaient cela charmant, d'autres l'ont regardée d'un air tellement étrange qu'elle aurait voulu être six pieds sous terre.

« Votre carte d'identité mademoiselle. » « Vous rigolez ? » « J'ai l'air de rigoler ? » Liam et son physique de gamine. Elle n'aime pas vraiment qu'on la prenne pour une petite de seize ans. Elle est dans la vingtaine, bon sang ! Ce n'est pas si dur à remarquer ... Enfin, oui, peut-être un peu. Déjà, elle est petite, ce qui ne l'avantage pas. Ensuite, il y a ... non. En fait, elle a simplement l'air d'une petite fille ! Et elle déteste ça. Elle aimerait être plus grande, avoir de plus longues jambes, être plus sexy. Oh, bien sur, si elle se donne vraiment la peine, elle peut l'être. Malgré tout, cette image d'enfant restera collée à sa peau pour le restant de ses jours !

« Merde, Liam, tu en as des albums ! Tu dépenses combien pour avoir tous ces albums ? Je comprend pas, tu pourrais tous les télécharger gratuitement sur le net, c'est un jeu d'enfant pour toi et ... Tu dépenses quand même une fortune pour ça.» « J'y peux rien, je résiste pas à l'envie d'acheter des CD. » Elle clame haut et fort son amour pour la musique. Dans son appartement, il y a au moins trois étagères remplit de centaines d'albums de différents groupes de musique. Elle écoute de tout, en passant par le classique, le métal, le rap, etc. Ce qu'elle aime par dessus tout, c'est se faire venir des albums de groupes et artistes coréens, chinois ou japonais. Vous voulez un album d'un groupe ? Simple. Demandez à Liam, elle vous le prêtera. Elle pourrait se ruiner à dépenser tout cet argent pour la musique. C'est probablement un gène, puisque toute sa famille est très artistique. D'ailleurs, la jeune coréenne chante et joue de la guitare mais, elle ne fait pas étalage de son talent (sauf à son chien, seul spectateur !).

« Deux autres bières ici, s'il-vous-plais ! » Quand Liam sort avec ses amies, elle change complètement. Si à l'habitude elle n'essaie pas de draguer les hommes, elle le fera. Si à l'habitude elle ne boit pas beaucoup, elle prendra bières sur bières. Si à l'habitude elle serait timide de danser, elle ne se gênera aucunement sur la piste de danse. Avec ses amies, elle se sent bien. Elle s'amuse. Elle essaie d'oublier toute les mauvaises choses qui lui arrivent. Et elle y arrive à merveille. Il faut aussi dire qu'avant d'arriver à New York, jamais elle n'aurait pensée sortir autant dans les clubs. Elle était toujours scotchée à son ordinateur et elle ne voyait pratiquement personne. C'est un gros changement pour Liam. Un changement positif !

« Et c'est quoi ton nom de Hackeure » « Spicy_Kimchi » Spicy, qui ne sait pas ce que cela veut dire ? Il a été choisit car la jeune coréenne s'enflamme facilement. Une remarque déplacée et elle se fera un plaisir de contre-attaquer. Il ne faut pas jouer avec le feu, comme on le dit si bien. Quand au Kimchi ? Ah, ça, il y en a moins qui connaissent cela ! Le Kimchi est un met typiquement coréen qui est fait à base de chou et d'épices. C'est un des repas préférés de Liam. À la base, ce nom lui a été attribué par un de ses amis de Las Vegas. Elle devait se trouver un nom de joueuse pour les compétitions de jeux vidéos qu'ils organisaient entre eux. Il lui avait sortit à la blague Spicy_Kimchi et elle l'utilise depuis. Son nom de hackeure est assez féminin, ce qui peut facilement mettre la puce à l'oreille pour les autres gamers et hackeurs.

« Allez Lucky. Je vais t'attacher et on ira courir à Central Park, toi et moi ! » Liam n'a jamais vraiment aimée le sport, mais depuis qu'elle à son chien, elle fait beaucoup plus d'exercice. Après tout, il faut bien qu'elle prenne soin de Lucky. C'est pourquoi à chaque matin elle sort de chez elle avec son chien, marche jusqu'à Central Park et cour sur une bonne distance avant de revenir à la marche jusqu'à chez elle. Malgré tout, n'essayez pas de lui faire aimer un autre sport. En réalité, la jeune femme est une vrai flemmarde et n'aime pas vraiment bougée. Elle fait quand même de gros efforts pour son chien ! Mis à part la marche, elle aime bien se défouler sur un punching bag, mais ça, elle le fait à l'occasion.

PSEUDO ? KoKo
ÂGE ? 16 petites années
AVATAR ? Lee Ji Eun
COMMENT ES-TU ARRIVÉ(E) ICI ? Grâce à Kwikiki (Valeriya) que j'aime *D*
UN COMMENTAIRE ? J'aime les éléphants roses et les hommes sexy Siffle



Dernière édition par Liam H. Chang le Mer 4 Jan - 17:20, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liam H. Chang

M E S S A G E S : 22
C O P Y R I G H T : KoKo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 27 Déc - 0:11

« Je n’ai pas peur de mourir, j’ai peur de ne pas avoir assez vécu. »



Act One (01/09/2009) ♔ I'm just a conductor, a simple conductor


« Janice ? » « Moui ? » « J'ai envie de partir d'ici ... » Elle souffla la fumée de la cigarette qu'elle fumait et me regarda un instant, d'abords septique. Elle ne devait pas me prendre au sérieux. Combien de fois lui avais-je t'elle dit cette phrase suite à une prise de bec ? Je le disais toujours mais, je ne le faisais jamais. J'avais surtout peur de cet inconnu qui me ferait face quand je partirais. Ce pays si grand qui s'ouvrirait à moi. Je n'avais jamais penser un jour vouloir réellement partir d'ici. Las Vegas, Nevada. Mon petit chez moi. J'avais vécu toute ma vie ici. Je m'étais fait des amis, j'avais aimé, j'avais eu le cœur brisé. Il y avait eu des hauts et des bas dans ma vie, comme chaque habitant de la Terre. J'avais une famille aimante, quoi qu'un peu exigeante, qui me soutenait dans mes décisions. Malheureusement, je savais que la décision que j'avais prise secrètement depuis deux jours n'allait pas leurs plaire. Ils allaient me haïr. J'observai ma sœur du coins de l'œil, essayant de déceler une certaine inquiétude dans son regard. Elle restait calme, fumant sa cigarette. Machinalement, j'ouvris son paquet et en prit une que je posais entre mes lèvres pour chercher mon briquet dans la poche de ma veste. Je le pris entre mes fines mains et vins allumer la cigarette. Bien vite, j'en pris une bouffée avant de laisser le briquet sur la table en vitre. Nous étions assises sur la terrasse, derrière la maison. Ma mère détestait que l'ont fume à l'intérieur, c'est pourquoi à toute heure de la journée, nous nous retrouvions dehors. Quelques fois, j'étais seule. Quelques fois, j'étais avec elle. Nous restions bien souvent silencieuses, préférant profiter de l'air frais et de nos cigarettes. Malgré tout, nous parlions, quelques fois, comme ce soir. J'avais envie de me confier à elle, même si nous n'avions jamais été très proches. « Tu rigoles ? », su-t-elle dire, plissant des yeux pour me détailler, comme si je lui annonçais que j'avais eu une chirurgie. « Non, je rigole pas. Je suis sérieuse ! » Pourquoi fallait-il qu'elle ne me croit jamais ? Oh, oui. La réponse était simple : J'avais tellement répété cette phrase dans ma vie que maintenant, on ne me croyait plus. Soupirant, je pris une nouvelle bouffée de ma cigarette avant de la regarder droit dans les yeux. Je voulais qu'elle me croit, qu'elle réalise que j'allais partir définitivement. « Je veux partir. Loin. Je viens de terminer mes études et je ne sais toujours pas ce que je veux faire ! Je passe mon temps sur mon PC, je ne fais rien de ma vie. J'ai envie de changer, j'ai envie de partir. M'acheter une auto et conduire jusqu'à ce que je trouve un endroit où je me sentirais bien et où je pourrais m'installer. » Un silence pesant s'installa entre nous suite à ces paroles véridiques. Les longs doigts de ma sœur pianotèrent sur la table alors qu'elle écrasait le mégot de sa cigarette dans le cendrier. Voilà. C'était fait. Elle me croyait, maintenant. Elle prit une grande inspiration, probablement pour trouver les bons mots à dire, puis elle me fixa. « Tu veux ... Tu veux réellement partir d'ici, petite sœur ? C'est ce que tu veux ? » Je hochai la tête en signe d'affirmation avant d'inhaler une autre bouffée de tabac. « Tu en a parlé avec maman et papa ? » Je restai silencieuse, lui indiquant ainsi que, non, je ne leurs en avait pas touché un mot. Un petit sourire vint fendre ses lèvres et elle porta son regard sur le ciel sombre. « Je vois ... Alors, tu envisages de faire ... Une fugue, c'est bien ça ?» M'empourprant, je baissai la tête, honteuse. « Pas exactement ... Je leur laisserai une lettre et je passerais des coups de fil, de temps en temps. Pour prendre des nouvelles...» Je terminai ma phrase d'une petite voix, consciente que ma sœur ne comprendrait peut-être pas. Près de moi, Janice se leva lentement et poussa sa chaise contre la table. Elle posa sa main sur mon épaule et la serra, essayant du mieux qu'elle pouvait d'être chaleureuse. Comme je le disais souvent, elle et moi n'avions jamais été très proche alors, nous ne savions jamais comment aider l'autre dans des moments difficiles. Je levai ma main et alla serrer la sienne puis, doucement, elle s'écarta et ouvrit la porte-patio. Se glissant à l'intérieur, elle me laissa seule dans la nuit avec moi-même. Avant de refermer la porte, elle m'avait souhaité un faible « bonne nuit ». Je levai mes yeux vers le ciel et soupirai. Demain, je partirais vers l'inconnu.


J'avais acheté un vieux pick-up pour trois fois rien. J'avais fait mes valises depuis un bon bout de temps. J'avais écris deux mots : un pour mes parents, déposé sur la table de la cuisine, ainsi qu'un pour ma sœur, tapé sur son ordinateur portable. Tout avait été fait. J'avais placé mes bagages dans la grosse boîte de la voiture, j'avais placé une bâche par-dessus, au cas où il pleuve. Un dernier regard vers la piscine, la cours arrière de la maison. Mes parents étaient sortit, tout comme ma sœur, qui était probablement à la boutique de marchandises d'art où elle travaillait. Ma sœur était artiste peintre et même si elle avait un énorme talent, elle ne pouvait vivre de ce métier. C'était donc sans grand enthousiasme qu'elle travaillait dans une boutique qu'elle n'aimait pas trop. Je pensais à la toile qu'elle m'avait fait et que j'avais emportée avec moi - je l'avais déposé sur le siège passager, pour avoir un souvenir de cette sœur que j'aimais énormément - quand soudain, j'entendis un aboiement. Puis un deuxième. Le bruit semblait venir de la platebande, près de la piscine. Je m'avançai rapidement et déplaçai les petites branches feuillues quand je découvris un chiot. Il ne devait même pas avoir un an. C'était un Beagle, blanc, noir et marron. Inquiète, je le pris dans mes bras et le serra contre moi, vérifiant par la même occasion s'il avait un collier ou une médaille. Je ne trouva rien. Rien qui puisse m'indiquer qu'il appartenait à une quelconque personne. Fronçant les sourcils, je le flatta et me demanda s'il appartenait à quelqu'un. Malheureusement, il avait l'air bel et bien perdu et, honnêtement, je ne pouvais pas laisser un chiot seul. Surtout qu'il était terriblement mignon et attachant ... Oh et puis, au diable ! J'allais le garder. Respirant un bon coup, je traversa à nouveau le terrain, ouvrit la porte-patio et pénétra dans la maison. Je jetai un dernier regard aux différentes pièces, affichant un air triste puis, prenant mon courage à deux mains, j'ouvris la porte d'entré et sortit, pour ne jamais revenir. J'eux la bizarre impression que la clé de la maison que j'avais mis sur une chaine et dont je portais toujours au cou me brûlait, comme pour me compliquer un peu plus la tâche. Le chiot que j'avais dans mes bras émit un petit gémissement et je le regardais. Secouant la tête, je pris une bonne et grande inspiration et ouvrit la porte de mon pick-up. Je déposais le chien sur le siège passager et il se coucha automatiquement en boule, bien confortable. Je rigolai doucement et mit le contact. « Tu es bien chanceux ! À partir de maintenant, tu seras mon compagnon de voyage ! Et dorénavant, ton nom sera ... Lucky ! Parce que tu as eu de la chance de tomber sur moi, petit chien. » Je passais ma main dans le pelage doux du Beagle et pesa sur la pédale de gaz, m'éloignant de ma maison, m'éloignant de mon ancienne vie.




Act Two (19/11/2009) ♔ And we turn against the darkness with intention


Le museau froid de Lucky vint s'écraser contre ma joue alors que j'ouvrais lentement mes yeux. La chambre dans laquelle je me trouvais était plongée dans la noirceur quasi-totale et seule la lumière affichant l'heure sur le cadran numérique illuminait un peu la pièce. Ma vue s'habitua peu à peu à la noirceur et je distinguais mon chiot, debout sur l'oreiller, qui m'observait. « Aishh, Lucky ! Ne me dit pas que t'as envie ? Je veux pas allez dehors, il est trois heures du mat ... » Pour toute réponse, le petit beagle poussa un gémissement. À quoi bon se battre avec lui, il ne démordrait pas de si tôt. Je poussais un long soupire de découragement avant de pousser les minces couvertures et de me lever du lit. Lucky me suivit, sautant en bas du matelas pour retomber sur le tapis alors que je cherchais mes pantoufles lapins. Je grimaçais en pensant qu'il ai pu y avoir des gens encore éveillés se promenant dehors à cette heure : Ils me verraient avec un vieux pyjama rose et mauve délavé ainsi qu'avec mes pantoufles lapins roses. Une fois chaussée, je décidais d'allumer la lampe de chevet pour éclairer un peu plus la chambre. La lumière vive m'aveugla pendant quelques secondes puis, voyant la laisse en vieux cuir du beagle, je la pris, l'attacha, pris la clé de ma chambre et sortit. L'air frais vint mordre la peau nue de mes jambes ainsi que de mes bras. Rapidement, j'entrepris d'enfiler ma veste et de l'attacher. Tout de suite, je me sentis bien plus au chaud et je me mis à marcher jusqu'aux escaliers en métal qui me mèneraient au stationnement. Je logeais depuis quelques jours à la chambre 37 du deuxième étage d'un motel en bordure d'une petite ville du Texas. J'aimais bien cet endroit. Il y faisait relativement chaud même si nous étions en mi-novembre. Il devait faire 16.1 degré Celsius dans la journée mais, il était évident que la température avait chutée puisqu'il faisait nuit. Le métal des escaliers résonnait sous mes pieds à chaque pas que je faisais et j'essayais de retenir Lucky de ne pas les dévaler trop vite. Une fois arrivée sur l'asphalte en mauvais état du stationnement, je me mis en marche vers une endroit où il y aurait du gazon pour que le chien puisse faire ses besoins. Ne marchant pas trop vite, je laissais l'animal me traîner de tout côtés avant qu'il ne se décide à se poser sur une platebande. Tenant la laisse de ce cher chien dans une de mes mains, je sortis mon paquet de cigarette et en pris une. Je l'alluma et en pris une bouffée. Souriant, je pouvais facilement imaginer ma mère qui me sermonnait toujours sur mes habitudes de consommation de tabac. Non loin de moi, un jeune homme se tenait debout contre sa voiture, fumant lui aussi une cigarette. Je crois qu'il me vit l'observer car il se retourna vers moi et me fit un petit signe de la main. Je le saluais en retour et quand mon petit Lucky eu terminé ses besoins, je décidai d'allez à la rencontre de cet homme. Laissant tomber quelques cendres sur le sol, je m'avançais vers lui. « Salut ! », lui dis-je gaiement. Il me sourit et me répondit avant de me détailler de haut en bas. Gênée, mon visage s'empourpra trop rapidement et je laissais ma cigarette se consumer lentement. « Jolies pantoufles. » Je haussai un sourcil et le regarda quelques secondes, prenant une autre bouffée de tabac. « Je veux dire, c'est ... Spécial. J'aime bien. » « Hehehe, merci à toi, jeune inconnu. » Que pouvais-je ajouter de plus ? Je n'avais jamais été vraiment douée pour entamer des conversations, surtout avec les hommes. J'étais tellement petite face à eux et, qu'ils soient beaux ou laids, je trouvais toujours leurs présences quelques peu intimidante. C'était probablement à cause de la grandeur. Ouais, ça expliquait bien des choses... « Mignon ton chien. C'est un beagle ? Il s'appelle comment ? » Nous priment une bouffée de nos cigarettes en même temps. Synchro parfaite. Cela m'amusa. J'expulsais la fumée hors de ma bouche. « Oui, c'est un beagle. Il s'appelle Lucky. Et toi ? Comment tu t'appelles ? » Je lui souriais de toute mes dents. Certaines personnes auraient pensé que c'était une technique de drague mais, pas vraiment. J'étais simplement curieuse de connaître son nom. Il ne serait plus un parfait inconnu, maintenant. Il me rendit mon sourire et passa une de ses mains sans ses cheveux bruns avant de se présenter. « Hunter Anderson. Permet-moi de te poser la même question en retour.» Je répondis sans hésiter. « Liam Chang. Enchantée de faire ta connaissance.» Je fis la courbette de politesse, typiquement asiatique, avant de laisser tomber ma cigarette qui venait de se consumer seule sans que je lui apporte mon aide. Dommage, je venais d'en gaspiller une de plus ! « Alors ... Tu es ici depuis longtemps ? » Questions faciles et basiques que l'on ne pouvait éviter. La curiosité était humaine et, surtout, une chose qui était plus présente chez certaines personnes que d'autres, comme moi par exemple. Je ne savais pas s'il allait répondre, s'il allait continuer d'alimenter ce début de conversation. Peut-être voudrait-il retourner dans sa chambre et dormir, comme je l'avais voulu en sortant dehors à cette heure. « Oui, depuis une semaine. Je repars dans quelques jours. Et toi ? » Questions sur questions. Telles étaient les bases d'une discussion. « Trois jours. » Un silence s'installa entre nous. Ni pesant, ni intimidant. Nous écoutions simplement le bruit du vent qui soufflait et qui venait se heurter contre les feuilles des arbres environnants. Bien vite, il jeta sa cigarette sur le sol et soupira. « Il se fait tard, j'devrais allez dormir moi. » « En effet, c'est une bonne idée. » « Bonne nuit Liam. » « Bonne nuit.» Il me fit un signe de la main. Je le saluais à mon tour. Il se retourna et marcha jusqu'à la porte de sa chambre. Numéro deux. Je me demandais si j'allais le revoir ou si ne nous croiserions tout simplement plus. C'était souvent cela qui arrivait quand nous faisions le tour du pays. Nous croisions sur notre chemin des personnes qui nous marquaient à jamais. Bien vite, je remontais au deuxième étage avec Lucky, déverrouillai la porte de ma chambre et y pénétrait pour sombrer dans le monde des rêves une fois assoupie.




You'll Have A Mail ♔ And you'll never find your way back


Novembre 2010
Citation :

1 NOUVEAU MESSAGE
From: Liam
To: Janice
___________________________________________________________

Salut Janice,
Comment tu vas ? Je suis désolé de ne pas avoir pu t'envoyer un message plus tôt mais, j'étais sur la route. En ce moment, je suis dans une petite ville près du Texas. Cela fait quelques jours que j'y suis et, honnêtement, j'aime beaucoup cet endroit. C'est paisible. Le motel où je suis est en bordure de la ville. J'avais hésité avant de m'y arrêter. Il y avait beaucoup de voitures qui passaient tout près et j'avais peur que le soir, je ne puisse pas bien dormir. Heureusement, la circulation diminue une fois la nuit tombée.
Je me suis fais un ami ! Il s'appelle Hunter et je l'ai rencontré au motel. Il est très gentil. Il devait partir quelques jours après que je sois arrivé mais, il a prolongé son séjour. Il est partit aujourd'hui. C'est dommage, je m'entendais beaucoup avec lui. Au moins, nous sommes restés ensemble pendant deux bonnes semaines. Nous avons appris à nous connaître. Il est photographe et il est vraiment excellent. Il m'a dit qu'avant, il était photographe pour le Times, mais qu'il était partit depuis quelques mois pour prendre des photos du pays. Je ne le reverrais probablement jamais, c'est assez étrange. Au moins, il m'a laissé son adresse courriel, alors je pourrais lui écrire. Il m'a parlé de bien des choses, de sa vie, de se qui l'intéressait. Il m'a même parlé d'un truc à propos de la CIA, que le Gouvernement nous cachais des choses. Il en est vraiment convaincu et, sans être paranoïaque, il défend son point de vue avec beaucoup de rigueur. Bien sur, les trucs à propos du Gouvernement ne m'intéressent pas trop mais je ne lui en ai pas touché un seul mot parce que c'était beau de le voir m'expliquer ses points de vue. Il croyait en ce qu'il disait. Mais, bref, passons. À la base, je ne voulais même pas te parler de lui aussi longtemps ! Et papa & maman ? Ils vont bien ? Je ne m'attend pas à ce qu'ils m'aient pardonnés mais, peut-être sont-ils moins en colère contre moi ... J'en sais rien. J'espère en tout cas. Je les aime beaucoup. Dit leurs que ce n'est pas de leur faute si je suis partie. J'avais simplement besoin de partir, de changer de vie.

Et toi ? Tu as vendus d'autres de tes tableaux ? J'espère que oui. Au fait, merci de m'avoir souhaité un joyeux anniversaire. Quand je me suis levée, le 14, je ne m'en souvenais même plus. C'est toi qui m'a fait penser à mon anniversaire. Merci encore ! ♥

Donne moi de tes nouvelles bientôt, je t'aime.
Liam
___________________________________________________________
Répondre
Supprimer




Act Three (14/11/2010) ♔ All on my own again


Je coupai le moteur de mon vieux pick-up avant de prendre une grande inspiration. Enlevant les clés du contact, je les fourrais dans la poche de mon manteau et ouvrit la porte. Courage Liam, courage, me disais-je. J'allais avoir besoin de beaucoup de force pour monter tous ces cartons au deuxième étage. Oui. Après un an et deux mois à voyager, j'avais décidée de me poser pour de bon. À New York. C'avait été un choix difficile puisque j'hésitais entre ici ou la Louisiane. Maintenant, j'avais fait mon choix et j'étais une habitante de la Grosse Pomme. Il m'avait fallu bien du temps avant de trouver un travail ainsi qu'un appartement mais, heureusement, j'avais réussit ! L'endroit où j'allais habiter se trouvait au deuxième étage, en haut d'une salle de bowling. Vous voyez le topo : Des bruits de quilles tombant à longueur de journée et jusqu'à tard dans la nuit. Malgré ce petit accro, j'avais décidé de le prendre, puisqu'il n'était pas très cher et qu'il était grand. Lucky l'avait tout de suite adopté. Je lui avais acheté un petit pouf où il pouvait dormir. Il devait avoir un an et demi maintenant. Ce petit beagle avait été mon compagnon de voyage pendant toute une année. Il en avait vu du pays et il était temps pour nous d'avoir notre petit chez-soi! Difficilement, j'arrivai à sortir deux boîtes, que j'empilais une par dessus l'autre. Je me mordis la lèvre inférieure et me dirigea vers la porte d'entré de l'immeuble. C'est au moment où je me dis que j'aurais eu besoin d'aide qu'une dame dans la quarantaine vint m'ouvrir la porte, un grand sourire aux lèvres. « Ça va allez, ma petite ? Tu es la nouvelle locataire ? Ah, un instant. Je vais venir t'aider, ne bouge pas ! ». La dame sortit dehors et chercha un moment sur le sol avant de dénicher une grosse pierre qu'elle vint déposer contre la porte, de façon à ce qu'elle reste toujours ouverte. Puis, rapidement, elle se dirigea vers ma voiture et prit deux autres boîtes. Elle revenu vers moi, tout aussi souriante, et me fit signe de monter au deuxième. En bonne fille obéissante, je m'exécuta. Je monta les escaliers une par une jusqu'à arriver au deuxième étage, puis je me dirigeais vers la porte de mon appartement. Il n'y en avait que deux sur le palier et le miens était le 1A. Maladroitement, je déposa les boîtes sur le sol et chercha la clé de l'appartement. Cela devait faire une bonne minute que je la cherchais quand j'entendis le tintement. Pouffant, je pris la chaine que j'avais à mon cou pour y trouver ma clé d'appartement. J'avais toujours la clé de ma maison à Las Vegas, je ne l'avais jamais enlevée. Cela restait toujours ma première maison. Il était alors évident que j'ai accroché la clé de mon deuxième chez moi à cette chaine. Je l'enlevais de mon cou et déverrouilla la porte avant de reprendre mes cartons et de les déposer dans mon appartement. La dame fit de même et nous redescendîmes ensemble jusqu'au stationnement où nous prîmes encore d'autres cartons pour les monter jusqu'au 1A. À dix-sept heures, elle m'annonça qu'elle devait allez en bas s'occuper de la salle de bowling. « Merci infiniment, madame ! Vous n'avez pas idée à quel point vous m'avez aider ! Encore merci. » lui dis-je avant qu'elle ne parte. Je refermai la porte derrière elle et me retourna pour faire face à mon appartement presque vide. Je regardais ensuite Lucky, qui était calmement couché sur son pouf. Le boulot n'était pas encore terminé et je devais commencer à travailler au resto-bar ce soir. Vite ! Je devais me mettre à l'ouvrage. Deux heures plus tard, j'avais mangé, je m'étais préparée et j'avais pratiquement terminé de sortir mes choses des différents cartons. À dix-neuf heures trente, j'embrassais sur le museau mon petit Lucky, verrouillais la porte de mon appartement et partais. Le restaurant où je travaillais étais à trente minutes de marche et je devais arriver à temps pour mes débuts.

Je rentrais ce soir là à quatre heures du matin. La nuit avait été longue. J'avais un mal de crâne. C'était probablement car je n'étais jamais vraiment restée éveillée aussi longtemps. Mon patron m'avait averti que ce n'étais que pour ce soir, que j'aurais un horaire de travail plus convenable la semaine suivante. Il m'avait dit que c'était simplement pour remplacée une autre fille qui était partie en vacances. Je serais de service de seize heures à minuit, normalement. Cela m'aiderais fortement. Étendue sur mon lit, je n'osais même pas regarder ma messagerie pour voir si ma soeur m'avait envoyée un message. Je n'osais même pas allez prendre une douche et me démaquiller. Je voulais simplement dormir, dormir et dormir. J'aurais tout le temps de faire ces choses-là demain matin. Pour le moment, il ... il fallait que je ... dormes.




We'll have Many Mails (part.2) ♔ As I wonder where you are


Novembre 2011

Citation :

1 NOUVEAU MESSAGE
From: Janice
To: Liam
Sent on 14/11/2010
___________________________________________________________

Coucou petite soeur,
J'espère que tu vas bien en cette journée spéciale ! Tu l'as peut-être encore oublié mais, c'est ta fête aujourd'hui. Vingt ans, ça se fête. J'aurais aimée être là. Malheureusement, je n'ai toujours pas assez d'argent et pas assez de courage pour partir de chez maman et papa. Et j'ai vingt-sept ans, bon sang ! J'aimerais être aussi courageuse que toi. Tu en es où, au fait, dans ton voyage ? Tu as enfin trouvé un endroit où habiter ? J'aimerais bien te voir. Savoir si tu as changée, si tu fumes toujours autant. Peut-être que qu'une fois l'argent amassée, je pourrais te rendre visite.
Côté art, je ne suis toujours pas reconnue mondialement, c'est dommage. Bon, dit comme cela, on dirait que je le prend à la légère mais, pas vraiment. Ça m'attriste de ne pas pouvoir vivre de cet art. Malgré tout, je ne veux pas abandonner.
Il faut que je te laisse, je dois allez travailler (oui, je travailles toujours à la boutique d'art près de chez nous. J'ai de plus en plus envie de démissionner. Je devrais le faire ... AH, je ne peux pas, j'ai besoin d'argent.)

Je t'embrasses,
Janice.
___________________________________________________________
Répondre
Supprimer


1 NOUVEAU MESSAGE
From: Liam
To: Janice
Sent on 15/11/2010
___________________________________________________________

Il faut croire que je ne pourrais jamais répondre à un de tes courriels à temps. Je suis incorrigible ! Merci du message, il m'a fait sourire. Encore une fois, j'ai pratiquement oublié mon anniversaire. Honte à moi. Pour répondre à tes questions, j'ai terminé ma grande quête et j'ai finalement trouvé Terre d'accueil à New York ! Si tu veux venir me voir, je te donnerais volontiers mon adresse mais, je ne pense pas que tu apprécierais. J'habite en haut d'une salle de bowling ! Imagine toi, il y a toujours du bruit. Malgré tout, j'arrive à dormir, probablement grâce à mon emplois. J'ai terminé de travaillé à quatre heures du matin et c'était ma première journée. Heureusement, je vais bientôt avoir un nouvel horaire. Mon patron est cool !
Pour tes tableaux, je suis persuadée que tu réussiras à être connue, il faut seulement que tu patientes. Quelqu'un va tomber sous ton charmes et t'en acheter tout plein. Tu as tellement de talent, ne le gâche pas !
J'espère te voir bientôt,
Liam qui t'adore.
___________________________________________________________
Répondre
Supprimer


Décembre 2011

Citation :

1 NOUVEAU MESSAGE
From: Janice
To: Liam
Sent on 02/12/2011
___________________________________________________________

PETITE SOEUR !
Je t'annonces que je viens m'installer à New York ! Officiellement. Si c'est pas merveilleux ! Je t'avais parlé dans d'autres messages que j'avais rencontré une femme qui était très intéressée par mes tableaux. Et bien, figure toi qu'elle a décidé de me financer pour que j'ouvre une galerie et que j'expose. Elle ferait de la pub, des trucs comme ça. Harley, tu te rend comptes ? Mon rêve se réalise enfin. Je vais pouvoir démissionner et venir m'installer à New York ! Près de toi ! Je vais enfin pouvoir te voir plus souvent. Je sais que nous n'avions jamais été très proches, mais, ton absence m'a fait réalisé que, sans toi, c'était plus comme avant. J'espère qu'on pourra son voir un peu plus souvent, qu'on puisse se parler de nos vies, etc.
Tu m'as vraiment manquée,
Janice
___________________________________________________________
Répondre
Supprimer


1 NOUVEAU MESSAGE
From: Liam
To: Janice
Sent on 02/12/2011
___________________________________________________________

Sérieusement ? Je veux dire ... SÉRIEUX ? Tu vas venir habiter à New York ? C'est vraiment super ! Et c'est encore plus super que tu puisses ouvrir une galerie. Tu vas enfin pouvoir vivre de ton art. Je viendrais t'acheter une autre toile, celle que j'ai est trop petite. Je la garde dans ma chambre mais, j'aimerais en avoir une plus grande pour mettre dans mon petit salon. Ça mettra probablement plus de vie dans mon appartement.
Tu sais, quand on habitait encore chez maman et papa, je crois que nous n'étions pas très proche parce que nous avions l'habitude d'être ensemble. Maintenant que je suis partis, je dois t'avouer que ta présence me manque beaucoup ! On ne se parlait pas énormément mais, quand même. Tu es ma sœur. En tout cas, j'ai vraiment hâte de te voir à New York. Je te montrerais où je travaille, c'est un bel endroit (bon, ce n'est pas l'endroit le plus chic, malgré tout, c'est très chaleureux !). Tu pourras loger chez moi aussi, pendant que tu essais de te trouver un appartement. Dis-moi, tu es toujours le genre de fille qui aime sortir en boîte de nuit ? Si oui, j'en connais quelques uns de bien. Oui, oui, je l'avoue. Une de mes amies, à mes 21 ans à décidé de me faire une visite des clubs de New York. Je dois avouer comprendre pourquoi tu aimes sortir. C'est sympa, quand tu veux faire la fête et tout oublier !
N'oublie pas de m'appeler quand tu prendras l'avion. Je viendrais te chercher à l'aéroport ;D
Bisous,
Liam

PS. Tu sais que je détestes quand tu m'appelles Harley. J'ai l'impression d'être une moto x_x

___________________________________________________________
Répondre
Supprimer

1 NOUVEAU MESSAGE
From: Liam
To: Hunter
Sent on 16/12/2011
___________________________________________________________

Petit message comme ça pour te dire que j'ai une amie journaliste (elle travaille au Times, tu l'a peut-être déjà vue) qui s'intéresse à ces trucs à propos du Gouvernement et de la CIA. Si tu veux, je peux t'envoyer son adresse e-mail pour que tu la contactes. Vous vous entendriez sûrement bien (:
J'espère qu'on pourra se revoir bientôt si tu fais une escale à New York,
Liam

___________________________________________________________
Répondre
Supprimer

1 NOUVEAU MESSAGE
From: Liam
To: Izzy
Sent on 20/12/2011
___________________________________________________________

Salut Izzy,
Premièrement, je dois te dire qu'il faut qu'on sorte un de ses quatre. Ça fait un moment qu'on ne s'est pas vue ! Deuxièmement, je dois t'avouer que j'ai essayé de pirater la CIA mais, putain, celui qui a protégé ce truc est un vrai pro. Il doit hacker depuis longtemps en tout cas. J'aurais aimé te donner des informations qui puissent faire avancer tes recherches, malheureusement, je crois qu'il va me falloir beaucoup de travail pour réussir à trouver une faille dans le système. Souhaite moi bonne chance en tout cas, je crois que j'en aurais besoin. Pas que je doute de mes talents pour hacker mais ... Je peux te dire que je me sens nulle face à celui qui a protéger le système de la CIA. Et moi qui suis tellement douée pour hacker les serveurs T_T En plus, je suis déçue. Tu te souviens au début, je n'étais pas vraiment intéressée par toute ces histoires à propos du Gouvernement, ces théories qui ne me faisaient ni chaud ni froid. Je dois t'avouer que tu as piquée ma curiosité et que maintenant j'ai vraiment envie de découvrir ce qui se trame au Gouvernement. Hihihi, il faut croire que tu sais convaincre les gens !
En tout cas, j'espère que tu me pardonneras et qu'on pourra se revoir bientôt,
Liam
___________________________________________________________
Répondre
Supprimer


1 NOUVEAU MESSAGE
From: Liam
To: Janice
Sent on 25/12/2011
___________________________________________________________

BONNE FÊTE GRANDE SOEUR !
Passe une belle journée, tu as 28 ans maintenant, t'es une grande fille !
J'espère que papa et maman t'ont un peu gâté, moi ils me font toujours la gueule pour mes anniversaires ._.
Bisous,
Liam

___________________________________________________________
Répondre
Supprimer

Janvier 2012

Citation :

1 NOUVEAU MESSAGE
From: Janice
To: Liam
Sent on 02/01/2012
___________________________________________________________

Accroche toi bien petite soeur, car tu vas bientôt avoir de la visite chez toi (pour un bon bout de temps !). Je pars pour New York en février. Je te donnerais plus de détails une fois mon billet d'avion acheté. J'ai vraiment hâte d'être à New York. Enfin ! Je vais voir un décors différent de Las Vegas.
Bisous,
Janice.

PS. J'ai appris que tu hackais encore ! Vilaine, c'est pas bien. J'espère au moins que ceux qui te demandent des ''Services'' te paient bien ! Sinon, c'est de l'exploitation. Essais quand même de ne pas fourrer ton nez dans les affaires qui ne te regardent pas et ne fais rien d'illégal ... (remarque, hacker, c'est déjà illégal !) Fait attention à toi, petite frimousse.

___________________________________________________________
Répondre
Supprimer


Dernière édition par Liam H. Chang le Mer 4 Jan - 4:10, édité 86 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Valeriya I. Antonovitch

M E S S A G E S : 104
C O P Y R I G H T : © Cindy ღ

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 27 Déc - 0:16

Bonne chance pour ta fiche, ma p'tite Canadienne préférée ! Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rosalie A. Carlson

M E S S A G E S : 87
C O P Y R I G H T : Nao'/Tumblr
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 27 Déc - 8:02

Bienv'nue à toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jules M. Keppner

M E S S A G E S : 253
C O P Y R I G H T : sil

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 27 Déc - 10:20

Bienvenue sur Undercover !
J'espère que tu te plairas parmi nous ! Bonne continuation pour ta fiche ! ;)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://undercover.frbb.net
avatar
Alec J. Donovan

M E S S A G E S : 162
C O P Y R I G H T : Lillix

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 27 Déc - 11:47

Heu les éléphants roses je sais pas si t'en trouvera ici mais des hommes sexys y'en a, et j'en suis le plus beau spécimen !

Sur ce, bienvenue et bon courage pour ta fiche ! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liam H. Chang

M E S S A G E S : 22
C O P Y R I G H T : KoKo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 27 Déc - 14:05

Merci à vous quatre de l'accueil !
Quoi ? Vous n'avez jamais aperçu d'éléphants roses ici ? C'est bien dommage, je dois l'avouer ... Par-contre, je ne me plaindra pas du nombre d'homme sexy, vous l'êtes tous, à ce que j'ai pu voir Lèche

Au fait, je voulais préciser. Je pars aujourd'hui pour mon chalet et je ne reviendrais pas avant le 29, du coup, ma fiche va tarder un peu. Je la continuerais sur papier, mais c'était pour avertir, au cas où ! (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ryder J. Ethans

M E S S A G E S : 136
C O P Y R I G H T : <c>Lo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 27 Déc - 14:39

Bienvenuuuuuue !!!

Alec arrête de mentir, tout le monde sait que le plus beau c'est moi ! Enfin le moi caché derrière le père noël en ce moment XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liam H. Chang

M E S S A G E S : 22
C O P Y R I G H T : KoKo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 27 Déc - 14:42

Ah mais, c'est pas bien de me mentir comme ça dès mon arrivée ! Comment je vais avoir confiance ensuite D:

Merci, j'aime ton avatar au passage, le père Noël *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alec J. Donovan

M E S S A G E S : 162
C O P Y R I G H T : Lillix

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 27 Déc - 17:11

Hey oh Papa Noël, un homme sexy qui se respecte trouve un autre moyen pour se déguiser qu'enfiler une barbe blanche et un oreiller sous son pyjama rouge et blanc ! Donc, c'est moi le plus sexy, même avec mes bois de rennes ! De toute façon on te voit pas ! Mais restes caché, ça te va bien tu sais ^^

Aller, j'arrête de pourrir la fiche de cette pauvre Liam. Au passage, pas de problème si tu tardes pour ta fiche, c'est la période des fêtes, on a tous du mal à rp.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Liam H. Chang

M E S S A G E S : 22
C O P Y R I G H T : KoKo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Dim 1 Jan - 17:47

Hihi, vous êtes tous irrésistibles ! God
Encore désolé, j'ai décidé à la dernière minute de changer mon personnage alors, la fiche tardera encore un peu. J'espère vraiment la terminer au plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Izzy M. Alvarez

M E S S A G E S : 55
C O P Y R I G H T : © Cindy ღ

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Dim 1 Jan - 18:10

Je te reconnais bien là, KoKo ^^
Ça me rappelle vaguement ton indécision avec Bliss ! Siffle Enfin, tu peux prendre ton temps, je pense ^^

J'adore le nouvel avatar, en tout cas ! Mimi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Lun 2 Jan - 14:10

Bienvenue Mimi bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Liam H. Chang

M E S S A G E S : 22
C O P Y R I G H T : KoKo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Mar 3 Jan - 19:23

Bon, et bien je vous annonce que j'ai terminé ma présentation !
J'espère qu'elle vous plaira (yn)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alec J. Donovan

M E S S A G E S : 162
C O P Y R I G H T : Lillix

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   Sam 7 Jan - 10:23

RAS, tout va bien pour moi. Très belle fiche en passant, originale et tout. Sois donc la bienvenue parmi nous !



Votre mission, mademoiselle Liam H. Chang, si vous décidez de l'accepter, sera d'intégrer au mieux Undercover. Pour cela n'hésitez pas à faire un tour dans le flood. Les autres membres se feront une joie de vous briefer. Mais surtout, n'oubliez pas de vous enregistrer sur le réseau. Les contacts sont importants de nos jours ; c'est pourquoi nous mettons nos équipements à votre disposition : portables, ordinateurs, papier et encre... Si vous avez la moindre question, veillez contacter l'administration. Le monde s'offre à vous désormais, tendez la main et saisissez-le !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Liam H. Chang ” You're gonna go far, kid.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undercover ::  :: Dossiers de recrutement :: You're ok, little spy !-