AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Izzy M. Alvarez

M E S S A G E S : 55
C O P Y R I G H T : © Cindy ღ

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Mer 28 Déc - 22:25



ALVAREZ,
ISABEL ; MARILYN ;
DITE « IZZY »
    ÂGE : 24 ans
    NATIONALITÉ : Américaine, d'origine Espagnole
    PROFESSION : Journaliste pour le New-York Times ; Écrivaine amatrice
    STATUT : Célibataire
    GROUPE : Conspiracy Theorists



« Et je n'ai même pas eu besoin de boire une seule goutte de rhum ! »
7 manies, habitudes, caractéristiques vous seront demandées dans cette seconde partie. Il faudra développer chaque point, afin que l'on puisse cerner le caractère du personnage. N'allez pas nous écrire une phrase par flèche, merci. ^^

Têtue : On peut dire qu'Izzy n'y va jamais par quatre chemins. C'est une fille déterminée depuis toute petite. Tant dans sa vie privée que professionnelle. Ce n'est pas vraiment une enfant gâtée non plus, mais elle possède un certain côté stratégique. Quand elle veut quelque chose, elle l'obtient assez souvent. Peut importe la ruse qu'elle doit employer, cette fille ne baisse jamais les bras. En se penchant sur son histoire, on peut reconnaître qu'elle tient ce défaut - ou cette qualité, cela dépend comment les gens le perçoivent - de son père.

Intrépide : Il n'y a pas à dire, Izzy se met très souvent dans de beaux draps ... En fait, sa détermination prend tellement le dessus par moment, que la petite se trouve souvent en position de danger. Avec son métier de journaliste, elle n'hésite pas à fouiner, la plupart du temps, dans des affaires qui ne la concerne pas. À vrai dire, Izzy aimerait se plonger dans l'esprit des gens qu'elle croise. Savoir ce qu'ils pensent, ce qu'ils entreprennent. En fait, depuis toute gamine, elle cogite avec toutes ces histoires de psychologie et de voyance. Ouais ... Les médiums, ça l'a toujours intriguée. Sans parler des Profilers ... Elle se demande bien comment ces flics lisent dans les pensées des tueurs qu'ils traquent pour avoir une longueur sur eux, dans le but de les coincer.

Passionnée : Izzy est passionnée de lecture. Pas étonnant avec un job de journaliste. Elle peut dévorer plusieurs livres en un mois. Disons, cinq quand elle est en forme. Lire est un passe-temps qu'elle adore depuis des années et des années ... Son genre préféré ? Le Policier forcément. Et l'épouvante aussi. Ouaip. Elle a d'ailleurs quelques auteurs favoris comme Agatha Christie, Arthur Conan Doyle, Mary Higgins Clark, Stephen King et j'en passe ... À ce propos, la librairie de Brooklyn et l'un de ces lieux de prédilection avec le Cimetière de Green-Wood. Apparemment, Izzy y passerait beaucoup de temps, étant donné que c'est dans cet endroit qu'elle tire toute son inspiration. Plutôt glauque mais bel et bien réel. Dans ses articles, comme dans son journal intime ou de simples discussions, Izzy se base la plupart du temps sur des citations. En parlant de passion, Izzy adore écrire. Bien évidemment, à l'abri des regards dans son journal intime - comme dit plus haut - mais elle consacre aussi son temps d'écriture à l'élaboration d'un roman amateur, qu'elle espère faire publier un jour. Un roman policier dont elle cherche encore le titre ...

Sérieuse : Dans son travail, Izzy tient une certaine détermination comme dit plus haut, mais aussi beaucoup de rigueur et de patience. Les articles qu'elle rédige, étant spécialisée dans la sections des « News », doivent être parfaits, sans la moindre faute. Se relisant plusieurs fois, elle essaye toujours de garder un sang-froid remarquable, dans le but de faire palir ses concurrents. Passionnée par les livres, elle se porte volontaire pour le supplément du dimanche, répertoriant les meilleurs best-sellers du mois dans une liste. Le plus souvent, Izzy se donne du courage, persuadée que son travail est justement récompensé. Elle va toujours de l'avant et refuse de se remplir le cerveau par des pensées négatives.

Attentive : Izzy est très proche de son entourage. Que ce soit avec sa famille ou ses amis, elle est toujours à l'écoute. Elle se porte toujours volontaire pour les aider en cas de besoin. Le respect, l'amour et la générosité, sont des valeurs que son père lui a inculqué depuis sa plus tendre enfance. Jusqu'à présent, Izzy n'a jamais eu à se plaindre. Ses proches ont toujours été là pour elle. Elle se sent en fait redevable. Pour le coup, elle leur offre tout son amour, son soutien. Sans eux, Izzy est persuadée qu'elle ne pourra plus avancer. Pour elle, il est donc fort probable que dans le sens inverse, ce sera la même chose.

Solitaire : Même si elle trouve que la famille et les amis sont les personnes les plus importantes au monde, Izzy peut aimer parfois le côté de la solitude. Notamment lorsqu'elle écrit, Isabel adore se retrouver seule. Cela la concentre d'avantage. D'ailleurs, elle n'aime pas avoir de tête au-dessus de son épaule. Être épiée est une chose qu'elle déteste. Parfois, ça peut même la rendre paranoïaque et invivable. En effet, elle peut se mettre dans des états de colère, à s'en faire hérisser les cheveux. Ses projets, elle veut les entreprendre seule. Si elle a des idées derrière la tête, elle peut en parler, certes. Mais la plupart du temps, elle préfère tout de même les garder pour elle. Il faut vraiment qu'elle puisse faire confiance aux personnes en question. Sinon ... Ça ne marche pas.

Séductrice : Les beaux mâles n'ont qu'à bien se tenir ! En effet, étant célibataire, Izzy n'hésite pas à aborder les hommes que ce soit en soirée ou ailleurs. Il suffit qu'elle les repère puis qu'elle mette ses qualités en avant, dans le but de les séduire du mieux qu'elle puisse. Elle n'hésite pas à utiliser la provocation, le chantage ou n'importe quel autre vice, puisqu'elle fume également. Si elle s'attache à un homme, elle s'y tient comme une abeille à une fleur, extirpant le pollen. Lorsqu'elle obtient un rendez-vous gâlant ou qu'elle décide de se mettre en chasse, arpentant les rues, Izzy adore se maquiller, arborer des décolletés affriolants ou toutes autres sortes de vêtements moulants, dévoilants ses formes de femme fatale.

PSEUDO ? Kwikiki
ÂGE ? 19 ans
AVATAR ? Rachel Bilson
COMMENT ES-TU ARRIVÉ(E) ICI ? Déjà inscrit, avec le compte de Valeriya Antonovitch
UN COMMENTAIRE ? J'avais envie de créer un personnage avec cette sublime actice, et je voulais un lien sympathique avec Lizzie. J'adore ce personnage ^^



Dernière édition par Izzy M. Alvarez le Mer 21 Mar - 8:16, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Izzy M. Alvarez

M E S S A G E S : 55
C O P Y R I G H T : © Cindy ღ

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Mer 28 Déc - 22:25

« Je n’ai pas peur de mourir, j’ai peur de ne pas avoir assez vécu. »



« Le journalisme, c'est le contact et la distance. »
Hubert Beuve-Méry



Notre belle Isabel Alvarez a vu le jour, le 13 juin 1987, à Barcelone, en Espagne. Son père Rodrigo à ce moment là, travaillait comme Directeur dans une firme automobile et sa mère Catalina, comme adjointe au maire. Question argent donc, inutile de vous dire que depuis sa naissance, Isabel pouvait posséder ce qu'elle souhaitait. Enfin ... Ses parents lui imposait tout de même des limites ou des conditions. À l'age de trois ans par exemple, elle comprenait ce qu'on lui disait et rangeait sa chambre. À six ans, elle aidait sa mère à faire la cuisine. À dix ans, elle faisait la vaiselle et le ménage, lorsque sa mère ne se trouvait pas à la maison pour l'aider. Son éducation était droite, efficace. Le père d'Isabel était du genre à inculquer les bonnes valeurs et donner de bonnes leçons de morale. Par moment, la petite pouvait trouver ça chiant, mais pour le paternel, c'était nécessaire. Du côté de l'école, Isabel faisait tout ce qui était en son possible pour ramener le plus de bonnes notes. D'ailleurs, elle se trouvait parmi les cinq meilleurs élèves de sa classe. Ses parents et ses grands-parents étaient fiers d'elle. Elle excellait notamment en matière de lettre. Espagnole d'origine, la jeune fille a appris plusieurs notions de Français, là-bas. Certes, elle était parfaitement bilingue et avait de quoi se payer un déménagement avec ses parents en France, mais Isabel avait d'autre chose en tête. En effet, zappant la télé de chaîne en chaîne, la petite brune tombait sur les informations retranscrites en américain. Elle y voyait des images de Washington, de Boston, de New-York. Ah oui ... New-York. Il fallait dire que les célèbres taxis jaunes appelés « yellow-cabs » dans le jargon américain, la fascinait. À la télévision, elle en voyait partout et rêvait de pouvoir monter dans l'un d'eux. Ouais ... Ce qu'elle voulait à coup sûr plus tard, c'était de déménager à New-York. Àgée de 18 ans, Isabel fut entrée à l'Université. Là bas, elle avait l'intention d'obtenir un diplôme en Journalisme. L'écriture et la lecture étaient deux de ses plus grandes passions. En effet, l'adolescente lisait depuis ses 6 ans. Bien sûr, les livres qu'elle lisait était de plus en plus gros, au fil des années. De plus, l'écriture était venue comme une volonté, à l'âge de 13 ans. Au début, elle avait commencé par des petites nouvelles de quatre à six pages. Elle pouvait exploiter plusieurs genres différents, mais Isabel voulait bien admettre qu'elle était tout de même attirée par le policier, et l'épouvante un peu plus tard. Au niveau de l'écrit, elle possédait des modèles : Agatha Christie, Arthur Conan Doyle, Mary Higgins Clark, Stephen King et j'en passe ... Elle trouvait leur plume spéciale, accrocheuse. Du genre à vous faire réfléchir sur le dernier chapitre lu, pendant toute la nuit. Elle cauchemardait que très rarement, ayant pris l'habitude de lire ce genre de bouquins d'année en année.



À l'Université, Isabel s'était faite pas mal d'amis. Plus que les années précédentes, lorsqu'elle était au lycée en tout cas. D'ailleurs - petit détail - tous ses amis l'appelait « Izzy ». C'était simple à retenir, c'était rapide à prononcer et Isabel trouvait ça mignon. Elle s'était entourée de pas mal de gens. Cela dit, la petite Izzy cherchait un petit ami. Elle pouvait trouver un jeune homme en soirée, y jeter son dévolu ... Mais cela n'allait jamais plus loin que la fameuse aventure d'un soir. D'ailleurs, elle en parlait souvent dans son journal intime. À cet âge là, elle trouvait les hommes machos. Avec elle, ils refusaient d'aller plus loin. Après avoir effectué une bonne partie de « jambes-en-l'air » le gars à qui elle avait à faire, se tirait comme un lapin. À chaque fois ... C'était dans des moments comme celui-là, qu'Izzy réfléchissait d'avantage à l'avenir qu'elle pouvait se forger à New-York. Elle rêvait d'y emménager, embrassant un début de carrière en tant que Journaliste. Le Times ... Voilà l'objectif que la brunette s'était fixé. Pour sûr ! Elle se motivait, elle savait qu'elle allait y arriver. Et qui sait, peut-être qu'en mettant ses atoûts en avant, elle allait pouvoir charmer un américain. Oui ... Un deuxième objectif qu'elle tenait. Ambitieuse, elle avait déjà plein de projets après son déménagement. Et elle commençait à avoir des envies de femme. La maturité venait petit à petit. Elle se disait aussi que, là-bas, elle pourrait aussi développer son projet de bouquin. Un rêve qu'elle voulait accomplir. Voir le fruit de son travail se faire justement récompenser. C'est donc au bout de plusieurs mois d'acharnement, qu'Izzy avait décroché son diplôme de Journalisme, à l'âge de 20 ans. Fière d'elle, elle n'avait pas attendu pour l'annoncer à toute sa famille. Le premier objectif de sa vie professionnelle avait été atteint. Comme promis, ses parents lui avait offert une bourse qu'elle avait mérité. L'argent qui se trouvait là, était amplement suffisant pour un déménagement à New-York et une location d'appartement de classe moyenne, en centre-ville. Heureuse. Izzy était heureuse. Elle avait sauté au cou de ses parents. Son rêve était en train de se réaliser, petit à petit. Bien sûr, elle savait qu'elle allait perdre de vue tous les amis qu'elle s'était faite sur Barcelone. Comme le disait le proverbe latin : « Loin des yeux, mais proches du coeur ». Isabel n'allait pas les oublier pour autant. Avec son argent donc, elle avait fait en sorte d'obtenir passeport et visa. Elle en avait profité pour faire refaire ses papiers d'identité et finir les dernières tâches administratives, concernant son appartement à louer une fois là-bas.



À 22 ans donc, Izzy était parfaitement en règle pour rejoindre les États-Unis d'Amérique et New-York, au grand dam de ses parents. Ils avaient voulu lui donner quelques recommandations avant qu'elle ne s'en aille. Son père surtout. À propos des États-Unis et de leur système politique et judiciaire. Le Gouvernement était assez crapuleux. Fallait bien le dire ... Et Rodrigo s'en méfiait. Il avait peur que sa fille perde son emploi pour telle ou telle raison. En fait, il enseignait tout ce qu'il pouvait savoir sur eux à sa fille. Il était vrai que pour chaque chose qui passait à la télévision, un tas de polémiques faisait surface. Des attentats comme celui du World Trade Center par exemple, ou en remontant plus loin, les assassinats d'anciens Présidents des États-Unis d'Amérique ... C'était là-bas qu'il s'était passé : à New-York. Inutile de vous dire que Rodrigo et Catalina flippaient pour leur fille. En réfléchissant, le père savait très bien que cela pouvait se reproduire ... Et que sa fille se retrouverait mêlée au milieu de tout ça. Moche ... Ouais, c'était un peu triste de penser déjà aux funérailles de sa fille. Il espérait qu'elle fasse au mieux pour avoir une vie digne de ce nom, une fois là-bas. Seulement voilà ... Sans le savoir, Rodrigo avait éveillé de mauvais sens chez Izzy. Avec toutes ces « bonnes paroles » la jeune brune allait se sentir tentée de faire tout un tas de recherche là-dessus, plus tard. Bref ... Les adieux furent longs et douloureux, mais Isabel avait fini par partir, en direction de l'aéroport pour quitter l'Espagne. Ce voyage lui avait pris 9 heures au total. Une fois avoir attérit à l'Aéroport John Fitzgerald Kennedy, Izzy n'était pas mécontente d'arriver. Enfin ... Sortant de l'avion, la jeune femme pouvait ressentir l'air si particulier de cette ville. Le soleil rayonnait. Elle était fière de pouvoir fouler le sol de cette ville qu'elle attendait tant. On pouvait dire que ce rêve américain lui tendait les bras petit à petit. Quelque chose de magnifique. Quelques heures après son arrivée d'ailleurs, elle s'était retrouvéé dans son appartement. Rien qu'à elle. C'est deux jours plus tard, qu'elle se metta au travail. Elle cherchait absolument à avoir un poste au sein du New-York Times. Elle avait envoyé son CV sur lequel elle avait inscrit les nombreux petits boulots effectués à Barcelone le temps d'obtenir son diplôme. Le fait qu'elle était passionnée par la lecture et l'écriture, également. Au bout d'une semaine et demie, Izzy avait obtenu une réponse ... Favorable. Acceptée. Elle avait été acceptée. Le mois suivant, elle avait été mise à l'essai, durant deux semaines. Deux semaines où, déterminée comme jamais, la jeune femme avait travaillé d'arrache-pied. Elle était prête à tout. Elle était concentrée, rigoureuse. Elle faisait tout pour se faire remarquer au sein de l'équipe. Elle termina l'année en contrat simple, avant de se faire embaucher définitivement l'année suivante. De fil en aiguille, maintenant âgée de 24 ans, Izzy travaille toujours pour le New-York Times, s'occupant de la fameuse rubrique des « News » mais aussi de la rubrique supplémentaire du dimanche, concernant les best-sellers. Fière de son métier et de son parcours jusqu'à présent, elle espère se faire des amis, peut-être trouver l'Amour avec un grand « A » et aussi fouiner jusqu'au bout afin de trouver ce qui se cache derrière toutes ces polémiques d'attentats et d'assassinats de Présidents, qui sait ...


Dernière édition par Izzy M. Alvarez le Jeu 29 Déc - 22:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rosalie A. Carlson

M E S S A G E S : 87
C O P Y R I G H T : Nao'/Tumblr
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 14:07

Re à toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Izzy M. Alvarez

M E S S A G E S : 55
C O P Y R I G H T : © Cindy ღ

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 14:13

Merci beaucoup Rosalie ^^

Pour tout vous dire, je voulais un personnage différent du premier. Histoire d'avoir plus de liens, disons ... Plus amicaux que le précédent. Une journaliste, c'est bien plus amicale qu'une tueuse à gages ^^

Cela dit, ça peut cacher autant de saloperies ... M'enfin ... Siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alec J. Donovan

M E S S A G E S : 162
C O P Y R I G H T : Lillix

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 17:27

Ta fiche est très bien. Perso interessant. Le seul hic c'est qu'à mon sens tu n'insistes pas assez sur le côté fouineuse de ton perso. Le groupe "conspiracy theorists" n'est pas un groupe fait pour tous les journalistes et eux uniquement. C'est avant tout celui des gens qui se méfient ou dénoncent les actes du gouvernement. Si izzy est une journaliste fouineuse mais qui ne met pas son nez dans les affaires du gouvernement alors elle sea plutôt dans le groupe "civilians" sinon tu peux preciser si elle a des liens avec le gouvernement. Ta fiche est parfaite ce n'est pas pour t'embêter mais il faut que ce soit clair que le groupe des conspirationistes n'est pas un groupe "journalistes en tous genres".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Izzy M. Alvarez

M E S S A G E S : 55
C O P Y R I G H T : © Cindy ღ

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 17:50

Merci pour ces petites précisions, Alec ^^
Grâce à toi, je vais pouvoir accentuer le passage que je n'ai pas vraiment développé. C'est au sujet de son père, tout ça, tout ça ... ;)

ÉDIT :

J'ai retouché le dernier paragraphe, en expliquant le comment du pourquoi. Comme un idiot, j'avais oublié de préciser que le père est devenu complètement parano depuis les images faisant le tour de monde qu'il avait vu en 2001, parlant de l'attentat du World Trade Center. En gros, ça a éveillé des envies chez Izzy et elle va se mettre à fouiller partout dans les bibliothèques et sur le Net :P Une vraie fouine, j'vous dis ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ryder J. Ethans

M E S S A G E S : 136
C O P Y R I G H T : <c>Lo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 18:28

Re-Bienvenue ! PC

Nous faudra un lien ! Siffle

Spoiler:
 

Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Izzy M. Alvarez

M E S S A G E S : 55
C O P Y R I G H T : © Cindy ღ

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 18:37

J'ai pensé à la même chose, Ryder ! Un lien serait obligatoire ! Siffle

En ouvrant le spoiler, je m'attendais à un truc comme ça, mais avec une référence à Newport Beach, avec Adam Brody. Et en fait, j'ai eu une référence sur Chuck, avec Zacharie Levi. Et comme je ne connaissais pas vraiment la série ... Siffle

Merci en tout cas Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jules M. Keppner

M E S S A G E S : 253
C O P Y R I G H T : sil

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 22:55

Re-bienvenue chez toi !
J'ai de la lecture ! Hihaaaa !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://undercover.frbb.net
avatar
Izzy M. Alvarez

M E S S A G E S : 55
C O P Y R I G H T : © Cindy ღ

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 22:58

Merci beaucoup Jules ! ^^

Oui ! Je savais que ça allait te faire plaisir ! PC Bonne lecture Fire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ryder J. Ethans

M E S S A G E S : 136
C O P Y R I G H T : <c>Lo

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 23:01

Lol oui ca aurait put être Sly, en plus j'ai toujours trouvé que Zachary et Adam se ressemble XD

Bref, Le duo Bilson/Zachary apparait dans la saison 1 de Chuck, je viens de la re-re-regarder du coup quand j'ai vu ton avatar j'ai pas put m'en empecher lool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Izzy M. Alvarez

M E S S A G E S : 55
C O P Y R I G H T : © Cindy ღ

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 23:06

Quand je pense que j'hésitais entre Josie Maran (NDLR : Mia Townsend dans Need For Speed : Most Wanted) et donc Rachel Bilson ... ^^

Tu as eu de la chance ! Comme ça, tu as pu mettre ton petit assortiment Tumblr. J'dois avouer qu'ils sont trognons tous les deux ! Mimi Tu as eu raison de le mettre ! Bed

Hum ... Siffle Enfin, quoi qu'il en soit, je te réserve le lien ! Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lizzie M. Donovan

M E S S A G E S : 76
C O P Y R I G H T : Barda Doll
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Jeu 29 Déc - 23:31

Oh une collègue :)

Re bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alec J. Donovan

M E S S A G E S : 162
C O P Y R I G H T : Lillix

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Ven 30 Déc - 9:12

Content que le forum t'ai donné envie de créer un second perso !


Votre mission, mademoiselle Isabel M. Alvarez, si vous décidez de l'accepter, sera d'intégrer au mieux Undercover. Pour cela n'hésitez pas à faire un tour dans le flood. Les autres membres se feront une joie de vous briefer. Mais surtout, n'oubliez pas de vous enregistrer sur le réseau. Les contacts sont importants de nos jours ; c'est pourquoi nous mettons nos équipements à votre disposition : portables, ordinateurs, papier et encre... Si vous avez la moindre question, veillez contacter l'administration. Le monde s'offre à vous désormais, tendez la main et saisissez-le !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Izzy M. Alvarez

M E S S A G E S : 55
C O P Y R I G H T : © Cindy ღ

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Ven 30 Déc - 9:17

Merci pour la validation, Alec ! Love

Tu sais ... Non seulement le forum avec le design, le contexte et le reste donne bien l'envie de le faire, mais je dois avouer que je suis tombé sous le charme des Donovan. Alec & Lizzie sont trop stylés ! Superman J'vais vous réserver deux liens à coups sûrs ! Mimi

J'vais m’atteler à ma fiche de liens et de RP's d'ailleurs ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alec J. Donovan

M E S S A G E S : 162
C O P Y R I G H T : Lillix

Your mission, if you choose to accept it...
A G E N D A :
MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   Ven 30 Déc - 9:35

Izzy M. Alvarez a écrit:
Alec & Lizzie sont trop stylés ! Superman J'vais vous réserver deux liens à coups sûrs ! Mimi

Pourvu que Jules t'entende...

Je suis tout à fait ouvert à la création d'un lien avec ce nouveau perso... ça me fait d'ailleurs penser qu'il faut que je mette à jour ma fiche de liens... Siffle

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: « Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Le journalisme, c'est le contact et la distance. » | Izzy M. Alvarez {Finished}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Undercover ::  :: Dossiers de recrutement :: You're ok, little spy !-